16.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Réunion du comité chargé de la réalisation des volumes sur l’histoire : L’ Encyclopédie algérienne se prépare

 

 Le Comité chargé de la réalisation de «l’encyclopédie algérienne» du Haut conseil de la langue arabe (HCLA) s’est réuni, à Alger, pour poursuivre l’élaboration des volumes consacrés à l’histoire.

Cette réunion intervient dans le cadre des rencontres périodiques tenues par le HCLA pour finaliser ce grand ouvrage encyclopédique qui englobe 15 domaines et vise à restituer la Mémoire de l’Algérie à partir de la période préhistorique jusqu’à nos jours.

«En attendant la finalisation des 30 tomes de cette encyclopédie, consacrés à 15 différents domaines, dont la religion, les cultes et croyances, l’archéologie, la politique, les systèmes de gouvernance, la sociologie, l’urbanisme et la géographie, le comité a entamé le débat du 5e volet lié à l’histoire», a indiqué le président du HCLA, Saleh Belaid, dans son allocution d’ouverture, en présence d’une élite d’enseignants d’histoire.

M. Belaid a précisé que le conseil «pourrait consacrer deux volumes ou plus à ce domaine, et dont le premier tome sera fin prêt à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la langue arabe, le 18 décembre prochain, tandis que le deuxième est prévu pour le 1er novembre ou le 5 juillet prochain, à l’occasion de la fête de l’indépendance».

«L’encyclopédie algérienne traitera le volet de l’histoire, partie très importante, au moment où nous célébrons le 60e anniversaire de l’indépendance, dans le but de préserver l’identité et la Mémoire nationales pour la transmettre à la nouvelle génération», a-t-il soutenu.

«Traiter le domaine de l’histoire requiert une extrême précision de la part des chercheurs, qui doivent aborder la question de l’histoire chronologiquement, sur la base des normes internationalement reconnues, à commencer par la période préhistorique, en passant par les royaumes numides, la conquête islamique, l’Algérie sous le règne ottoman, puis les résistances populaires, la Révolution de libération et l’indépendance, jusqu’à nos jours».

«Trois volumes de cette encyclopédie qui retrace les différentes étapes traversées à travers l’histoire par l’Algérie ont déjà été imprimés», a rappelé M. Belaid, précisant qu’ils évoquent «les figures et érudits de l’Algérie» et «la langue arabe et les dialectes locaux».

«Deux autres volumes qui font suite à la partie dédiée aux érudits de l’Algérie, seront bientôt soumis à l’impression», a-t-il ajouté, précisant que cette partie compte plus de 11.000 savants algériens, toutes spécialités confondues.

«La concrétisation de ce projet est une exigence nationale (…) et un impératif sécuritaire pour conserver notre patrimoine historique et ouvrir de nouvelles perspectives pour un avenir meilleur», a-t-il dit.

Pour sa part, le coordinateur du projet «L’Encyclopédie algérienne», Noureddine Essad a mis en avant l’importance du volet «histoire» dans l’encyclopédie, au regard du rôle de l’histoire dans la consolidation de l’identité et de la cohésion nationales», revenant sur les étapes de l’élaboration de cet ouvrage».

«Cet ouvrage renferme une matière exhaustive qui présente l’Algérie dans les domaines culturel, historique, militaire, intellectuel et scientifique, outre sa géographie, son architecture et les apports et réalisations dans les différents domaines.

Le débat a été ouvert entre les différents enseignants en histoire issus des différentes universités du pays pour présenter leurs propositions sur l’élaboration du volet histoire.

M.K

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img