20.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Rétention des bulletins de note à Béjaïa: Les parents d’élèves en colère

Les membres de la fédération des parents d’élèves de la wilaya de Béjaïa sont en colère.

Par H. Cherfa

La rétention des bulletins de note du premier et du deuxième trimestre de leurs enfants par les syndicats autonomes dont le Cnapeste, a poussé le bureau de la fédération à sortir de son mutisme à l’issue d’une réunion tenue avant-hier sur la question. « La non remise des bulletins du premier trimestre et du deuxième trimestre de nos enfants constatée à travers un nombre important d’établissements scolaires de notre wilaya, un droit consacré par la loi d’orientation scolaire du 23 janvier 2008 notamment, son article 69 relatif à l’évaluation », nous avons saisi la direction de l’éducation à ce sujet », nous dit M. Kamel Mersel vice-président du bureau de wilaya de la fédération des associations des parents d’élèves. Et d’ajouter : « nous avons interpellé la direction de l’éducation et nous attendons toujours une réponse à ce sujet », ajoute notre interlocuteur. Dans sa déclaration du mois de mars dernier le bureau de la fédération des associations des parents d’élèves de la wilaya de Béjaïa a « condamné » avec fermeté l’utilisation de leurs enfants pour régler des problèmes extra-pédagogiques ». Lequel a demandé à Monsieur le ministre de l’éducation « d’ouvrir un dialogue transparent avec les différents partenaires y compris les organisations des parents d’élèves afin de préserver les intérêts et les droits des élèves tels que stipulés par les textes fondamentaux du pays », lit-on dans le document. Par ailleurs, le rassemblement de protestation observé hier par le bureau du Cnapeste devant le siège de la direction de l’éducation a été empêché par les services de l’ordre. Selon des sources syndicales, des responsables syndicaux du Cnapeste de Béjaïa ont été arrêtés et conduit au commissariat. Pour rappel, le rassemblement de protestation du Cnapeste a été décidé lors de la réunion du conseil de wilaya tenue le 12 mois en cours en appui à la journée de protestation organisée à l’occasion. Dans son communiqué 04-2022, le Cnapeste a relevé « le malaise profond qui étouffe actuellement le secteur et tient à condamner les décisions arbitraires et injustes touchant le enseignantes et enseignants en lutte ». Le Cnapeste estime que les récentes révisions de la grille des salaires est une preuve suffisante de ces meurettes qui ne répondent en rien aux véritables attentes relatives aux revalorisations salariales ».
H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img