14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Réseau internet fixe d’ici à 2024: Le secteur vise à connecter les deux tiers des foyers

Le nombre de foyers à raccorder au réseau Internet en Algérie est appelé à augmenter. Ainsi, la stratégie du gouvernement vise à raccorder deux tiers des foyers au réseau d’internet fixe à l’horizon 2024.
L’Algérie compte actuellement 3,5 millions de foyers raccordés au réseau de téléphonie fixe, en augmentation constante, a déclaré le ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki, assurant sur la mobilisation du secteur à améliorer la qualité de la connexion. «D’ici à 2024, deux tiers des foyers algériens seront raccordés au réseau de connexion internet fixe», a-t-il indiqué sur les ondes de la Radio nationale.
Les indicateurs du secteur font état d’un taux important de pénétration d’internet en Algérie. Grâce au parachèvement des travaux en cours, le nombre de foyers raccordés au réseau fixe sera porté de 3,5 millions actuellement à plus de 6 millions en 2024.
L’enjeu actuellement est d’œuvrer à l’amélioration de la qualité et de consentir plus d’efforts pour fournir un service de qualité.
Lors de son passage à l’émission « » Invité de la rédaction» de la Chaîne 3 de la Radio nationale, le ministre de la Poste et des Télécommunications a affirmé qu’en plus de la connexion des Algériens au réseau internet, le grand défi pour son secteur est de migrer le maximum d’abonnés vers une connexion via la fibre optique.
Dans le même registre, M. Bibi Triki a fait savoir que son secteur est passé, en moins de 2 ans, de 72 000 foyers abonnés au réseau FTTH à 450 000 aujourd’hui. Il a émis le souhait de voir ce chiffre encore augmenter. «Nous espérons atteindre les 500 000 abonnés d’ici la fin de l’année», a-t-il ajouté. Malgré la crise sanitaire, le secteur a poursuivi ses efforts en vue de satisfaire la demande nationale, avait indiqué le ministre récemment à l’APN, précisant qu’en l’espace d’une année le nombre d’abonnés à internet a augmenté d’un million, ce qui dénote «l’effort consenti dans ce cadre». L’accès à un très haut débit constitue une priorité inscrite dans la feuille de route tracée par le gouvernement, avait encore souligné le ministre.
Interrogé au sujet des travaux de modernisation de la qualité de la connexion, M. Bibi Triki a avancé que «la bande passante internationale a été doublé durant les deux dernières années». En attendant le remplacement des liaisons sous-marines, conformément aux orientations du président de la République, le renforcement des câbles existants a permis d’augmenter la capacité de la bande passante sensiblement. «Nous sommes, a-t-il révélé, sur le point de finaliser une première opération d’extension de câble sous- marins, ce qui nous permettra de rajouter 5tb/s aux capacités existantes avant la fin de l’année en cours».
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img