15.9 C
Alger
jeudi 29 septembre 2022

Réouverture de l’espace aérien: «Une décision souveraine» tributaire de l’évolution de la pandémie de Covid-19

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a déclaré, avant-hier à Alger, que la réouverture de l’espace aérien «est une décision souveraine tributaire de l’évolution de la situation épidémiologique du Covid-19, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays».

Par Hafsa Ch.

Dans une déclaration à la presse en marge de la Conférence nationale des start-up dont l’ouverture a été présidée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le ministre de la Santé a précisé que la situation épidémiologique du nouveau coronavirus «est stable» en Algérie, grâce aux «efforts des pouvoirs publics». «Nous souhaitons que la situation s’améliore à l’avenir», a déclaré M. Benbouzid qui a souligné que «la réouverture de l’espace aérien est une décision souveraine tributaire de la situation épidémiologique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays». Le nombre des contaminations «demeure élevé dans plusieurs pays, notamment les pays européens voisins», a-t-il précisé, insistant sur «le respect des mesures préventives» et «la poursuite des campagnes de sensibilisation et de prévention». A une question sur les démarches entreprises par l’Algérie pour l’acquisition du vaccin anti-Covid-19, le premier responsable du secteur a indiqué que l’Algérie «n’importera pas le vaccin anti Covid-19 avant qu’il ne soit administré dans le pays producteur et avant de s’assurer qu’il n’a pas d’effets secondaires».
«L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé que le vaccin anti-Covid-19 ne sera pas disponible avant 2021», a-t-il rappelé, réaffirmant que l’Algérie établit, par la voie de l’Institut Pasteur, «des contacts avec plusieurs pays, à l’instar de la Chine, la Russie et la Grande-Bretagne concernant ce vaccin, de même qu’elle (l’Algérie) est au fait des prix, suit l’évolution de la fabrication du vaccin et attend sa production». «Il a été convenu avec plusieurs pays de l’achat collectif du vaccin anti-Covid-19 pour bénéficier de prix qui soient raisonnables et de garanties collectives», a indiqué M. Benbouzid. Concernant le vaccin antigrippal, le ministre a fait savoir que la campagne annuelle débutera le 15 octobre courant, précisant que toutes les conditions ont été réunies et que le vaccin est disponible.

H. Ch.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img