15.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Rencontre technique algéro-suisse: La transition énergétique et le traitement des déchets en débat

La transition énergétique et le traitement des déchets et leur rôle dans la durabilité environnementale ont été débattus hier à Alger, lors d’une rencontre technique algéro-suisse, organisée par la Chambre de commerce et d’industrie Suisse-Algérie (CCISA) et le World Trade centre, WTC-Algiers.
Les présents parmi les représentants des différents établissements versés dans ces deux domaines et les experts et chefs d’entreprises ont relevé que la protection de l’environnement et la promotion de la transition énergétique constituent «des défis majeurs» pour la planète et les populations qui y vivent, d’où «la nécessité urgente de définir et mettre en œuvre des stratégies et des programmes correspondants».
Ils ont également soutenu que la combinaison des sources d’énergies renouvelables avec des pratiques de gestion des déchets efficaces permet de «réduire l’empreinte carbone et de promouvoir un mode de vie plus durable».
Dans le même ordre d’idées, les participants à cette rencontre technique ont assuré que des solutions telles que le recyclage, la valorisation énergétique et l’innovation technologique sont cruciales pour la durabilité environnementale.
Dans son intervention relative au dispositif d’investissement en Algérie, Mme Khaoula Mostefai, chef d’études de la Direction d’études chargée de l’accompagnement de la facilitation et de la simplification des procédures à l’Agence algérienne de promotion de l’investissement (AAPI), a indiqué que l’Agence compte 48 projets d’investissement dans le secteur de l’économie verte et circulaire pour un montant de plus de 14 millions de dinars.
Enumérant les avantages fiscaux et parafiscaux que propose l’AAPI dans cette filière, la même responsable a assuré que ces opportunités énormes sont à saisir dans ce domaine, notamment dans la valorisation des déchets de métaux, papier et plastique, en particulier, outre le domaine de l’agro-sylvo-pastoral et la gestion et récupération des déchets industriels.
Mme Mostefai a aussi souligné dans la foulée les efforts déployés par l’établissement qu’elle représente pour accompagner les investisseurs dans les différents créneaux, et ce, à travers la mise en place de diverses facilitations, dont la plateforme numérique de l’investisseur.
De son côté, la directrice du développement de l’économie verte à l’Agence nationale des déchets (AND), Amel Asma, a relevé, dans une déclaration à la presse, l’approche de l’AND dans la valorisation énergétique des déchets.
Elle a, dans ce chapitre, souligné qu’il existe divers procédés pour récupérer l’énergie contenue dans les déchets solides ménagers ou industriels, assurant que l’approche contribue à réduire la quantité de déchets envoyés en décharge tout en produisant de l’énergie renouvelable.
La même responsable a affirmé que l’AND œuvre a vulgariser cette approche auprès des investisseurs dans le domaine et encourage et accompagne toute initiative dans ce créneau.
A l’ouverture de cette rencontre technique, Alain Rolland, président de la CCI/SA, a relevé que ce rendez-vous inaugure une série de rencontres inscrite dans le cadre du programme de la Chambre pour 2024, mettant en avant l’échange «précieux» entre intervenants algériens et suisses pour sceller des partenariats et œuvrer à promouvoir la transition énergétique et le traitement de déchets de manière à préserver l’environnement.
De son côté, le directeur général du WTC-Algiers, Ahmed Tibaoui, a indiqué que le thème de la rencontre est d’actualité, soulignant les efforts de l’Algérie dans la promotion de la transition énergétique et la protection antivirus de l’environnement.
La rencontre technique a été marquée par des débats organisés en panels autour du thème proposé, ainsi que l’organisation des B to B entre opérateurs algériens et suisses pour explorer les opportunités de partenariats.
M. O.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img