14.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Rencontre : Le vétérinaire au cœur de la stratégie pour la protection de la santé animale et humaine

Le vétérinaire se trouve au cœur de la stratégie nationale visant la protection de la santé animale et humaine, en plus de constituer un élément essentiel dans le développement des ressources animales, ont souligné les participants à une rencontre tenue, dimanche, à l’université El-Bachir-El-Ibrahimi de Bordj Bou-Arréridj.

Par Hamid H.

«Cette rencontre est une opportunité d’échanges sur les moyens de promotion et d’organisation de la profession de vétérinaire, en vue d’assurer la sécurité alimentaire et contribuer au développement national», a indiqué Houari Boumediene Rouibi, directeur de wilaya des services agricoles au cours de la rencontre organisée à l’occasion de la Journée mondiale vétérinaire sous le thème «Le vétérinaire, un agent de protection de la santé humaine et animale».
De son côté, l’inspectrice vétérinaire de wilaya, Aziza Bekhouche, a souligné que
70 % des maladies affectant l’homme viennent des animaux, appelant les médecins vétérinaires, les services agricoles et les bureaux d’hygiène communaux à «coordonner impérativement leurs efforts pour garantir une surveillance efficace et durable des maladies animales». Pour Pr Nassim Seid de
l’université El-Bachir-El-Ibrahimi, «la maîtrise des menaces biologiques est l’un des plus importants facteurs de protection de la santé animale et du caractère sain des aliments».
De son côté, le wali, Mohamed Benmalek, a mis l’accent sur le rôle des médecins vétérinaires aux côtés du personnel de la Direction des services agricoles et d’autres secteurs pour la préservation de la santé animale à laquelle l’Etat accorde une importance majeure dans le cadre de la stratégie nationale pour assurer la sécurité alimentaire et préserver les ressources animales.
A noter que cette rencontre a été organisée par la Direction des services agricoles et l’inspection vétérinaire locale.
La wilaya de Bordj Bou- Arréridj compte un cheptel de 682 000 ovins, 45 000 caprins, 20 000 bovins dont plus de 10 000 vaches laitières et 20 000 ruches apicoles, selon les statistiques des services agricoles.
H. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img