14.9 C
Alger
samedi 3 décembre 2022

Rencontre: Le costume algérien traditionnel, un facteur identitaire important

Le costume algérien traditionnel durant la période coloniale a constitué un facteur identitaire important qui a permis au peuple algérien de se distinguer de l’occupant français, ont souligné, hier, des intervenants, lors d’une rencontre organisée par le Centre national d’interprétation du costume traditionnel algérien de Tlemcen.

Par Moulay Gh.
La rencontre, organisée au Palais d’El-Mechouar à l’occasion de la célébration du 68e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale, a enregistré la participation d’historiens et chercheurs de l’université de Tlemcen et d’Oran, outre des hommes de culture. Cette opportunité a permis aux orateurs de mettre en valeur ce volet du costume dans l’histoire de la guerre de Libération nationale, «un domaine encore vierge à explorer», ont souligné les intervenants. La majorité des documents et livres de référence relatifs aux costumes algériens sont faits par des orientalistes tels que Georges Marçais. L’occupant français a toujours prétendu apporter «la civilisation à l’Algérie» et les orientalistes ont soutenu cette thèse, d’où l’importance pour les jeunes chercheurs et doctorants algériens notamment en histoire, en sociologie et en anthropologie, de s’intéresser davantage à cet aspect de l’histoire de la guerre, ont souligné des intervenants. Il s’agira non seulement de mettre la lumière sur le costume algérien, ses symboles et formes, mais aussi mieux comprendre le rôle et la signification du haïk, de la djellaba et autres costumes durant la guerre. Les exemples frappant sont ceux de l’Emir Abdelkader et de Messali Hadj qui imposaient respect face aux occupants et affichaient toute la différence entre l’occupant et les Algériens. Le costume algérien a non seulement mis en exergue l’identité du peuple algérien mais servait aussi à dissimuler les armes et les grenades, notamment par les femmes portant le haïk qui symbolisait un moyen efficace de lutte et de résistance. Les universitaires participant à cette rencontre ont réitéré l’importance du thème pour les générations montantes et pour le Centre d’interprétation national du costume traditionnel algérien qui doit multiplier les rencontres similaires afin de pouvoir constituer un fonds documentaire national qui puisse servir de référence à tous.
M. Gh.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img