19.9 C
Alger
jeudi 8 décembre 2022

Rencontre à la Bibliothèque nationale: Des conteurs plaident pour valoriser le patrimoine oral

La Bibliothèque nationale a accueilli, mardi, des conteurs des quatre coins du pays qui sont revenus sur la valeur de cet art et les contraintes qu’ils rencontrent au quotidien. La majorité d’entre eux ont plaidé pour donner plus d’importance aux arts de l’oralité en facilitant «l’accès aux salles de spectacle» et pour la création d’un espace dédié aux contes dans les maisons de la culture et les bibliothèques de lecture publique.

Par Abla Selles

La nécessité d’accompagner un renouveau et une plus grande diffusion du conte et des arts de l’oralité » par la facilitation d’accès aux salles et structures du secteur de la Culture a été au cœur d’une rencontre du réseau de conteurs professionnels algériens, organisée mardi à Alger.
Lors de cette rencontre tenue à la Bibliothèque nationale dans le cadre de la manifestation «La rentrée culturelle», les participants ont plaidé pour une facilitation de «l’accès aux salles de spectacle» et pour la création d’un espace dédié aux contes dans les maisons de la culture et les bibliothèques de lecture publique. Les volets de la formation et de l’édition ont aussi été abordés afin d’organiser des résidences d’écriture et de création et d’éditer des recueils de contes au même titre que d’autres publications. Ces professionnels du spectacle demandent également l’organisation de festivals dédiés au conte, de tournées nationales qui «ne nécessitent pas la mobilisation de grands moyens financiers» et de pouvoir se produire dans toutes les structures de la culture. Afin de faire évoluer le conte contemporain et aider à la création, les participants invitent «l’Education nationale à s’impliquer pour une plus grande diffusion dans les établissements» et souhaite profiter de l’apport et de l’expertise d’anthropologue et ethnologues.
Inaugurée samedi, la manifestation «La rentrée culturelle» propose également une exposition collective de peinture à la galerie Baya du Palais de la culture Moufdi-Zakaria et une exposition de photographie à la villa Dar Abdeltif et prévoit encore un rencontre avec de jeunes écrivains et une journée dédiée à l’œuvre de l’écrivain Mohammed Dib à la Bibliothèque nationale.
Avec la contribution des Directions de la culture et des maisons de la culture, une rentrée culturelle locale dans chaque wilaya est également organisée.

A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img