37.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Rencontre à Ghardaïa : Nécessité d’inventorier les sites touristiques de chaque région

La nécessité d’inventorier et localiser les sites et monuments touristiques de chaque région ainsi que les mettre en valeur pour les promouvoir et les inclure dans les circuits touristiques, a été mise en exergue à Ghardaïa lors d’une rencontre sur le tourisme, organisée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du tourisme.

Par MTahar F.

Initiée par le Forum national algérien des agences de voyage (FNAAV), en collaboration avec la wilaya de Ghardaïa, les organisateurs ont souligné l’importance et l’apport du tourisme à l’économie locale des régions réputées comme «’destination attractive»’, à l’image de Ghardaïa, pour la relance de l’activité touristique et artisanale, source de revenus pour de nombreuses familles.
Les membres du FNAAV ont valorisé les potentialités, aussi bien en matière de tourisme, d’artisanat local, de culture et de patrimoine, que d’activités économiques que recèlent les zones oasiennes, avec pour objectif la mise en place d’une stratégie de promotion et de communication intégrée pour drainer aussi bien les touristes que les investisseurs dans ce créneau porteur de richesse et créateur d’emplois.
Les participants à la rencontre ont appelé les professionnels du tourisme et les autorités locales à mettre en valeur les potentialités spécifiques de chaque région en vue de créer des circuits touristiques thématiques visant à satisfaire la curiosité d’une clientèle à la recherche de nouveauté.
«Les classiques cartes touristiques algériennes dans leur globalité ne répondent plus à la demande de la clientèle», a fait observer un tour-opérateur, insistant sur la nécessité de les actualiser et de rénover les circuits touristiques en introduisant un tourisme ciblé selon la région (tourisme environnemental, écologique, culturel, du désert, etc).
Pour le secrétaire général du FNAAV, Kamel Chaïb, cette manifestation se propose de soutenir et de développer des actions de promotion touristique, de repérage de nouveaux sites et circuits ainsi que le développement de nouveaux produits afin de redynamiser le secteur du tourisme, très affecté par la pandémie du Covid-19, et encourager l’investissement privé.
Elle est également une occasion de mettre en exergue les potentialités touristiques dont regorge la région de Ghardaïa, y compris la wilaya d’El Menéa, et qui en font une destination de renommée mondiale, grâce, notamment au statut de la vallée du M’Zab et le Ksar de Béni Isguen, classés patrimoine universel par l’Unesco, auxquels s’ajoute la zone humide d’El Menéa avec sa flore et sa faune, classée zone humide d’importance internationale par la convention de Ramsar.
Grace à son patrimoine matériel architectural atypique et immatériel légué par les aïeux, Ghardaïa s’est taillée une place de choix en tant que destination prisée, aussi par des chercheurs, des universitaires et des touristes internationaux, a fait savoir M. Chaïb, également propriétaire d’une agence de voyages. «La région de Ghardaïa regorge de potentialités touristiques d’une grande portée historique et culturelle où le tourisme rime avec patrimoine»’, a-t-il ajouté. L’existence d’un patrimoine ancestral, architectural et culturel riche et d’un secteur artisanal florissant, ainsi que des paysages naturels encore vierges, confère à la région, y compris la wilaya d’El Menéa, une place de choix parmi les grandes destinations de par le monde, a rappelé le secrétaire général du FNAAV.
Pour les responsables des agences de voyages du sud du pays, Ghardaïa avait contribué pleinement au rayonnement du secteur touristique, en s’imposant par son architecture atypique, son authenticité et son originalité, comme une étape incontournable dans les différents circuits et excursions proposés aux visiteurs du Sud.
Selon les spécialistes, ce potentiel énorme, ajouté au renforcement des infrastructures de base, le désenclavement des zones reculées, l’amélioration des conditions de vie des populations locales et la promotion des produits du terroir, générera une valeur ajoutée à la région et sera en mesure de drainer un nombre de touristes internationaux.
Lors de cette rencontre, qui a regroupé les différents acteurs et professionnels du tourisme de différentes régions du pays, les participants ont estimé que davantage d’efforts doivent être entrepris, tout particulièrement sur les plans de la formation des ressources humaines et de la promotion et publicité sur les différentes destination, pour la relance du tourisme en Algérie.
T. F.

Article récent

Le 14 Aout 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img