21.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Regain d’intérêt pour les randonnées en Kabylie: A la découverte du lac Ouroufal dans l’Akfadou

Le lac Ouroufal, situé au cœur du massif forestier de l’Akfadou dans la wilaya de Béjaia, a été, samedi, la destination de randonneurs venus des différentes localités de la wilaya de Tizi Ouzou, à l’initiative de maisons de jeunes de la région.

Par Hamid Messir

Près d’une centaine de randonneurs se sont donnés rendez-vous au lieudit «Les antennes» d’Akfadou, comme lieu de départ de la randonnée vers ce lac. A 11h, les randonneurs ont entamé leur parcours après avoir visité ce petit lac situé au bas des «Antennes». Les randonneurs ont été avertis que tout le long de l’itinéraire de la randonnée aucun réseau téléphonique n’est disponible et encore moins la connexion internet et ce, à titre préventif, afin que l’on ne se perde pas dans la vaste forêt de l’Akfadou, célèbre par son étendue qui était à l’origine du choix porté par le colonel Amirouche d’y implanter son poste de commandement pendant la guerre de Libération. Les guides de la randonnée marquaient des pauses pour permettre à ceux qui ne sont pas habitués à de longues marches de reprendre des forces, mais aussi pour s’assurer qu’aucun randonneur ne manque à l’appel en dépit de la précaution prise de manière qu’au moins un guide reste avec le dernier groupe. La terre regorge d’eau provenant de la fonte des neiges rendant, à certains endroits, le terrain glissant. A la curiosité des randonneurs quant aux noms des lieux, les habitués du coin apportent les réponses nécessaires. Empruntant un raccourci, les randonneurs ont atteint le lac Ouroufal après seulement deux heures de marche, soit un peu plus de 7 km parcourus. Après la traversée d’une rivière, et au grand bonheur des randonneurs, au milieu des cèdres apparaît cette petite «île d’eau» au-dessous d’une colline très boisée. Il était un peu plus de 13h. Autour du lac Ouroufal, les randonneurs se sont assis à même le sol et tiré de leurs sacs à dos leurs déjeuners. La pause-déjeuner s’est prolongée pour leur permettre d’immortaliser leur découverte. Les deux troncs d’arbres centenaires se trouvant dans l’eau du lac ont été les lieux de prédilection des randonneurs. La pause photo aura duré presqu’une heure avant l’heure du retour après avoir fait le plein des bouteilles d’eau de la source surplombant le lac. Les randonneurs n’ont pas manqué de la lire la «Fatiha» et de se recueillir à la mémoire de Hammoumraoui Lounes Ben Said, tombé au champ d’honneur et enterré à quelques dizaines de mètres du lac en mars 1957. Le chemin du retour a été entamé sur un autre itinéraire pour rallier le lieu de rendez-vous avec les transporteurs à plus de 3 kilomètres du point de départ, après près de deux heures de marche. La balade a pris fin et rendez-vous a été pris pour la prochaine randonnée sur un autre circuit parmi les 60 identifiés par les amoureux de la nature. A noter qu’un regain d’intérêt pour les randonnées a été enregistré ces derniers temps, la montagne restant le lieu de prédilection des randonneurs. De plusen plus d’amoureux de la nature participent à ces excursions. Outre l’initiative de différents collectifs associatifs, des maisons de jeunes de la wilaya de Tizi Ouzou organisent ces randonnées au profit de leurs adhérents.

H. M.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img