21.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Refus d’accueil des patients Covid-19: Benbouzid met en garde les directeurs d’hôpitaux

«Les patients Covid-19 doivent être pris en charge dans les hôpitaux», a indiqué le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, mettant en garde contre tout refus d’accueil des citoyens au niveau des structures hospitalières qui disposent de «tous les moyens matériels et humains pour faire face au virus». Suite à plusieurs plaintes de malades affectés par le coronavirus qui se voient transférer d’un hôpital à un autre sous prétexte d’un manque de lits ou autre raison, le ministre de la Santé a été formel en mettant en garde les directeurs d’hôpitaux contre tout refus d’accueil des malades ou leur transfert vers un autre hôpital sous prétexte d’«un manque de lits». Il a affirmé, lors d’une réunion d’évaluation avec les directeurs locaux de la Santé et les directeurs d’hôpitaux, tenue via visioconférence, en présence de cadres de l’administration centrale et de membres de la commission scientifique, que «dans les cas exceptionnels, l’hôpital est tenu d’effectuer des appels pour garantir un lit au malade dans un autre hôpital en prenant en charge son transfert par ambulance». En prévision d’une 4e vague de Covid-19, le ministre a insisté sur l’impératif d’«éviter les erreurs et les lacunes enregistrées par son secteur durant la 3e vague du virus», soulignant «la disponibilité de tous les moyens matériels et humains nécessaires pour faire face à la pandémie». «Le manque d’oxygène était le plus grand problème auquel a été confrontée l’Algérie le mois de juillet dernier», a rappelé le premier responsable du secteur, appelant les directeurs des hôpitaux à «se mobiliser et à mettre en place les quantités suffisantes, notamment avec la hausse de la production par rapport aux périodes précédentes, en sélectionnant la qualité, outre la fourniture d’un nombre suffisant des lits de réanimation». Relevant «la possibilité de recourir à des lits ordinaires de réanimation en cas de disponibilité de quantités suffisantes d’oxygène dans le souci d’éviter le manque enregistré dans les hôpitaux durant la 3e vague», Benbouzid a fait savoir que «certaines erreurs rencontrées dans le passé étaient dues à la mauvaise gestion». Benbouzid a rappelé ses précédentes instructions relatives à la mobilisation d’hôpitaux et de services Covid-19, selon le recensement de la population et les cas qui y sont enregistrés, sans préjudice aux spécialités de grande importance, telles que les services de lutte contre le cancer, d’obstétrique et de gynécologie, de réanimation, de chirurgie générale, d’urgence et de pédiatrie. A cet égard, il a révélé que 5 hôpitaux ont été dédiés à la lutte contre la pandémie à Alger, et au moins deux hôpitaux dans chaque wilaya pour éviter la pression. Il a également donné des instructions pour doter tous les hôpitaux d’un stock de médicaments nécessaires, notamment les anticoagulants, soulignant la disponibilité du ministère à les accompagner. En outre, le ministre a appelé à charger une équipe de permanence au niveau de chaque direction de la santé à travers les wilayas pour une prise en charge plus efficace des patients et pour répondre et être à l’écoute des préoccupations des citoyens 24h/24. Enfin, Benbouzid a souligné que «la bataille contre le virus est toujours en cours et que le nombre de cas est en hausse, c’est pourquoi une préparation permanente est nécessaire notamment au niveau des urgences pour faire face à tout impératif».
Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img