26.9 C
Alger
jeudi 6 octobre 2022

Réformes du système éducatif: Des efforts adaptés aux changements

Les efforts de l’Algérie dans le secteur de l’Education et de l’Enseignement se sont poursuivis depuis les premières années de l’indépendance, à travers la mobilisation des moyens humains et matériels et la mise en place de réformes globales visant à construire un système éducatif adapté aux changements dans le monde et à l’évolution technologique effrénée.

Par Farid Y.

L’Algérie, sous la direction du président de la République, attache une grande importance à ces réformes qui portent principalement sur la modernisation des méthodes pédagogiques, la formation des enseignants, la révision du statut particulier de l’enseignant, l’amélioration des programmes d’enseignement et la mise en place des conditions favorables à la scolarisation.
L’Algérie, qui célèbre cette année le 60e anniversaire du recouvrement de sa souveraineté nationale, mise également sur la numérisation du secteur, la promotion des mathématiques, l’enseignement de la langue anglaise au cycle primaire, l’intégration de l’art dans le cycle secondaire et le renforcement de la pratique de l’éducation physique au cycle primaire, outre la prise en charge des élèves aux besoins spécifiques.
Dans son plan d’action, le gouvernement a adopté une stratégie reposant sur cinq principaux axes visant à améliorer la qualité du système éducatif et de la recherche scientifique, à savoir : la réforme de la pédagogie et du système d’évaluation, de progression et d’orientation, l’amélioration de la qualité de l’encadrement et de la gouvernance du système éducatif et le soutien à la scolarisation. Le plan d’action du gouvernement vise à réaliser le développement humain et à renforcer le capital humain, à travers l’amélioration des conditions de vie des citoyens, tout en veillant à garantir une politique sociale juste et équitable.
Le président de la République qui veille à la mise en œuvre du processus de réforme du système éducatif dans tous ses aspects, a ainsi ordonné, lors du Conseil des ministres du 19 juin 2022, l’introduction de la langue anglaise à partir du cycle primaire, après une étude approfondie menée par des experts et des spécialistes. Aussi, il a insisté sur l’impératif de procéder à la révision des programmes d’enseignement selon des objectifs définis basés sur les résultats scolaires avec un délai de mise en œuvre de deux ou trois ans, outre l’interdiction de la révision des programmes d’enseignement durant l’année scolaire. Il a, en outre, ordonné le lancement de larges consultations entre les acteurs du secteur concernant le problème du poids du cartable scolaire, en vue de sortir avec une approche unifiée, et ce, dans le souci de trouver des solutions immédiates aux souffrances de l’élève. Le Président Tebboune n’a de cesse de souligner, lors des réunions des Conseils des ministres, la nécessité d’améliorer les conditions de scolarisation et de transport scolaire notamment dans les zones d’ombre, outre la formation des enseignants et
l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des personnels du secteur, la révision du statut particulier de l’enseignant en concrétisation de ses engagements dans le cadre de la réforme du système éducatif. Il a également chargé le gouvernement de mettre en place les mécanismes adéquats pour la prise en charge des enfants autistes, en insistant sur l’impératif d’assurer toutes les conditions nécessaires à la réussite du projet de création du baccalauréat artistique pour la formation d’une nouvelle génération d’artistes dans différentes spécialités.

Rentrée scolaire 2022-2023
Le ministère de l’Education nationale s’attelle à la mise en œuvre de plusieurs réformes décidées par le président de la République pour l’élaboration d’un système éducatif de qualité, à travers une batterie de mesures à mettre en œuvre à partir de la prochaine rentrée scolaire 2022-2023.
A ce titre, dans le cadre de la révision des programmes, le Président Tebboune a annoncé, le 30 juillet dernier, que la décision de l’introduction de la langue anglaise à partir du cycle primaire sera appliquée à la prochaine rentrée scolaire, pour faire entrer notre pays dans la mondialisation. Pour sa part, le ministre du secteur, Abdelhakim Belabed, a affirmé, le 27 juillet dernier, que les mesures prises pour l’allègement du poids du cartable entreront en vigueur à la prochaine rentrée scolaire, à la faveur de la dotation progressive de près de 1 600 écoles primaires à travers le territoire national en tablettes électroniques. Quant à l’enseignement secondaire général et technologique, il connaîtra, à la prochaine rentrée scolaire, l’institution de la filière des arts avec ses quatre spécialités au choix (arts plastiques, musique, théâtre, cinéma et audiovisuel), a fait savoir M. Belabed, dévoilant la création d’un lycée national des arts dont le siège sera établi à Alger. S’agissant du volet socioprofessionnel, le ministre a indiqué que le secteur de l’Education nationale continuera à «œuvrer sans relâche avec les partenaires sociaux, en vue d’apporter les dernières retouches au projet relatif au statut particulier des corps spécifiques de l’Education nationale, de manière à répondre aux aspirations des membres de la communauté éducative et à améliorer leur situation financière, morale et professionnelle». Le secteur accorde également une importance particulière aux Mathématiques, en œuvrant à la révision des procédés d’orientation des élèves des filières Mathématiques et Maths-techniques dans le cadre d’une démarche visant à promouvoir cette matière très importante et à améliorer le niveau des élèves, notamment avec la création de l’Ecole supérieure des mathématiques et de l’Ecole supérieure de l’intelligence artificielle en 2021.
F. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img