11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Réforme dans le secteur: La loi fondamentale de la santé prête «dans quelques jours»

Recommandée par le chef de l’Etat, la loi fondamentale relative au secteur de la Santé sera fin prête dans quelques jours, selon le premier responsable du secteur. Les préparatifs vont bon train. En effet, les préparatifs de la loi fondamentale de la santé ont atteint un stade avancé, selon la déclaration du ministre de la Santé, Abdelhak Saihi. Cette loi sera présentée dans dix jours au plus tard, a-t-il précisé. Le ministre a rappelé que le projet de loi a été préparé avec la participation du partenaire social, visant avant tout à redonner de la considération au rôle et fonction du médecin référent. Un comité installé au niveau du ministère de la Santé avait commencé à travailler sur la modification des lois fondamentales du secteur dans le but de les enrichir et de les améliorer, notamment en matière de salaires et de promotions. Pour rappel, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est engagé à prendre en charge toutes les revendications légitimes des salariés du secteur de la Santé et à œuvrer à la révision de la loi fondamentale relative à la santé, et à la résolution de tous les problèmes du secteur à la fin de l’année. Il avait déclaré, lors du Forum national pour le renouvellement du système de santé, que l’État s’est engagé à faire de 2022 une année de révision radicale de toutes les lois réglementant le secteur de la Santé. Il a promis, ainsi, de mettre en œuvre les recommandations formulées par le Forum sur les questions matérielles. Le critère d’évolution de tout système sanitaire est «tributaire de l’accès du patient à une prestation sanitaire de qualité», fera remarquer le ministre en marge de l’inauguration d’un hôpital des urgences médico-chirurgicales à Annaba. «L’accès du patient à une prestation sanitaire de qualité là où il se trouve constitue la meilleure voie vers l’efficience dans ce secteur», a-t-il souligné. Saihi a ajouté que l’élargissement du réseau des polycliniques pour les rapprocher du citoyen «traduit les efforts des pouvoirs publics pour assurer au citoyen un service de santé élémentaire», estimant que ces acquis «doivent être consolidés par une gestion moderne et efficace qui garantisse la qualité et la pérennité du service». Le ministre a indiqué, dans ce contexte, que la numérisation «demeure l’outil le plus efficient pour assurer une gestion moderne des équipements du secteur de la Santé», relevant «l’importance de la généralisation du numérique à tout le réseau des structures sanitaires, y compris les unités de santé de proximité». Saihi a inauguré, au début de sa visite dans la commune d’El Bouni, un hôpital des urgences médico-chirurgicales fonctionnant d’une manière numérique et un centre de wilaya de transfusion sanguine. Le ministre a considéré que cette réalisation dans la wilaya d’Annaba constitue un acquis pour les patients par sa dimension régionale, surtout qu’elle est équipée de matériel médical de haute qualité pour la médecine et la chirurgie d’urgence, y compris celles des cas d’urgence cardiaque. Au travers les divers points de sa tournée de travail, Saihi a insisté sur «la préservation de ces acquis par la maintenance régulière du matériel médical», promettant de les doter des compétences nécessaires pour l’optimisation de leur exploitation.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img