16.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Recettes douanières Plus de 1 036 milliards dinars en 2021

Stupéfiants, devise et voitures : les Douanes algériennes ont effectué des prises importantes en 2021. Les recettes douanières s’inscrivent en légère hausse, selon la Direction générale des douanes (DGD). L’intensification des opérations de contrôle s’est traduite par des saisies importantes de drogue et de devises. Selon la Direction générale les douanes, plus de 500 000 euros et 1 400 000 comprimés psychotropes ont été saisis au cours de l’année 2021. Les opérations douanières en matière de saisies et de recettes douanières ont connu une légère hausse durant l’année écoulée, selon un bilan présenté par la Direction générale des douanes (DGD). Le directeur de la législation, de la réglementation et des systèmes douaniers, Adel Habsa, a révélé que les services douaniers ont mené plus de 1 200 opérations au cours de l’année écoulée, au cours desquelles plus de 500 000 euros et 1,4 million de comprimés psychotropes ont été saisis, ainsi qu’un nombre important de voitures, alors que le volume des recettes douanières dépassait
1 036 milliard de dinars algériens. Ce qui représente, a-t-il ajouté, une part importante des recettes ordinaires du Trésor public.
Intervenant sur les ondes de le Radio nationale, Adel Habsa a souligné qu’une légère augmentation a été enregistrée dans ce cadre par rapport à l’année 2020, au cours de laquelle le montant de mille milliards de dinars a été collecté. «Cette augmentation a été le résultat des objectifs tracés au préalable, notamment dans le cadre de la loi de finances complémentaire 2021», a précisé l’invité de la Chaine 1.A propos de la loi de finances 2022 et ses effets sur le secteur douanier, le directeur de la législation, de la réglementation et des systèmes douaniers à la DGD a confirmé qu’elle prévoyait un ensemble de mesures, notamment celles liées à la clarification de la gestion des douanes d’une manière qui lui permettrait de mieux s’acquitter de ses tâches de contrôle. Le texte prévoit également, selon lui, d’autres procédures visant à régler la situation des marchandises dans les différents entrepôts et zones de transit. Cela devra donc permettre aux autorités douanières d’agir rapidement en émettant les demandes de vente avant le prononcé du jugement. En ce qui concerne le projet de numérisation approuvé par la Direction générale, il a expliqué que le programme vise à numériser toutes les procédures douanières pour qu’elles soient transparentes, rapides et intégrées.

Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img