26.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Ramtane Lamamra : L’Algérie inscrira le thème de «la femme, la paix et la sécurité» parmi ses priorités

Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, a réitéré, hier, la position de l’Algérie attachée aux principes et objectifs des Nations unies, affirmant qu’elle soutiendra les peuples coloniaux dans leur lutte pour le recouvrement de leurs droits essentiels, notamment l’autodétermination. Dans une allocution prononcée à l’occasion de la commémoration du 21e anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité sur «La femme, la paix et la sécurité», en plus de la célébration de la Journée des Nations unies, Lamamra a, en outre, mis l’accent sur «la poursuite par l’Algérie de soutenir, sans condition aucune, le peuple palestinien pour recouvrer ses droits spoliés, en sus de son soutien constant au peuple sahraoui dans sa lutte légitime pour l’indépendance». Tout en rappelant les réalisations et les défis auxquels fait face l’ONU, le chef de la diplomatie algérienne a souligné que «l’ONU demeure le forum international unique irremplaçable pour une communauté internationale en quête de relations équilibrées et équitables dans un contexte marqué par des développements accélérés et plusieurs défis». «L’ONU tire sa force de la loyauté des pays membres aux valeurs et objectifs consacrés dans la Charte, dont le droit des peuples coloniaux à l’autodétermination ainsi que les questions liées à la paix, à la justice et aux droits de l’Homme», a-t-il soutenu. Aussi, le ministre des Affaires étrangères a annoncé, hier, que l’Algérie compte inscrire le thème de «la femme, la paix et la sécurité» parmi ses priorités, qu’elle s’emploiera à consolider au cours de son mandat en tant que membre du Conseil de sécurité, compte tenu du rôle primordial de la femme dans la réalisation des aspirations des peuples du monde à la paix, à la sécurité, à la stabilité et au développement. Il a également expliqué que ces célébrations sont l’occasion de renouveler «l’attachement aux objectifs et aux principes de la Charte des Nations unies et de réaffirmer notre appui constant au rôle qui incombe à cette organisation et l’opportunité de passer en revue les réalisations et les défis qui se dressent sur la voie de l’incarnation effective de ces idéaux suprêmes». Le chef de la diplomatie algérienne a rappelé que l’Algérie, qui a récemment présenté sa candidature au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour 2024-2025, candidature ayant obtenu le soutien de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, «place ces concepts parmi les fondements de sa politique extérieure, partant de ses propres expériences cumulées à travers l’histoire, en tant que pays exportateur de paix et de stabilité». «Nos efforts visant la consolidation du rôle de la femme dans la réalisation de la paix, de la sécurité et dans tous les domaines aux plans national, continental et international, s’inscrivent en droite ligne avec les dispositions de la résolution 1325», a indiqué M. Lamamra. Par fidélité à la glorieuse histoire de l’Algérie où la femme algérienne a marqué sa contribution précieuse en lettres d’or, et parallèlement aux festivités commémorant le 67e anniversaire de la glorieuse guerre de Libération nationale, le chef de la diplomatie algérienne s’est remémoré «avec fierté et honneur les hauts faits de la femme algérienne qui a lutté contre le colonialisme et participé aux gloires de son pays, devenant ainsi un modèle à suivre aux niveaux continental et international».
Aomar Fekrache

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img