3.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

Raffinerie de condensat de Skikda: Pilier de l’économie et de la sécurité énergétiques

Entrée en service en 2009, la raffinerie de condensat (RA2K) de Skikda est un «atout maître» de la stratégie de Sonatrach pour soutenir l’économie et la sécurité énergétiques de l’Algérie, a indiqué son directeur, Hassan Bouadam.

Par Salem K.
La raffinerie RA2K permet au Groupe Sonatrach de remplir l’ensemble de ses engagements vis-à-vis des clients étrangers en matière de produits énergétiques, ce qui en fait une «valeur ajoutée» à l’économie nationale, a souligné le même responsable.
Tout en précisant que la raffinerie traite 5 millions de tonnes par an de condensat, un type de pétrole léger, propre, ne contenant pas beaucoup de polluants, M. Bouadam a indiqué que la raffinerie, qui procède au raffinage par distillation atmosphérique, a été certifiée ISO 9001 en 2015 en matière de normes de qualité.
Selon le même responsable, la raffinerie de condensat de Skikda est «la seule à traiter du pétrole de condensat léger au niveau national». Elle traite, conformément aux normes internationales, 5 millions de tonnes de condensat par an, provenant de la région de Haoud El Hamra, dans la wilaya de Ouargla, dont 83 % de naphta (soit quelque 4 millions de tonnes), très demandé à l’export. Le naphta, un mélange liquide d’hydrocarbures légers, principalement utilisé dans la pétrochimie où il permet, notamment, de produire de l’éthylène et du propylène, qui permettent à leur tour de produire des matières plastiques.
De même que la raffinerie produit environ 1 million de tonnes de produits énergétiques destinés au marché local et qui contribuent à la sécurité énergétique du pays, tels que le gaz butane dont la production est estimée à 150 tonnes par jour, le kérosène (carburant pour l’aviation), et le gas-oil. La raffinerie de condensat de Skikda, située dans la zone industrielle, à l’est de Skikda, s’étend sur une superficie de 45 hectares. Elle comprend plusieurs unités : distillation du condensat, séparation propane/butane, unité sous vide de traitement gas-oil lourd, de traitement du kérosène, unité de stockage et transfert des produits, et unité de production des utilités et de traitement des eaux.
Le contrôle du processus de raffinage et de toutes les unités est centralisé au niveau de la salle de contrôle (DCS), «cœur battant» de la raffinerie que l’on appelle communément le «noyau de l’usine» où se trouvent également les alarmes et la salle de veille et de contrôle de la sécurité.
M. Bouadam a également affirmé que la raffinerie de condensat utilise «les dernières technologies dans le domaine de la surveillance à distance», à travers la salle de contrôle, qui fonctionne 24 heures sur 24 et qui dispose de quelque 300 détecteurs répartis dans toutes les unités de l’usine, surveillant les émissions gazeuses, de sorte que la moindre fuite est immédiatement détectée et contrôlée afin d’assurer la sécurité des structures, des travailleurs et de l’environnement.
Qualité des produits, sécurité et prévention, maintenance et protection de l’environnement 
Sonatrach est pionnière dans différentes industries telles que la pétrochimie, et s’emploie à assurer la sécurité énergétique et à réduire l’empreinte carbone de ses activités sans perdre de vue le facteur principal de son activité, qui est la qualité de ses produits. Celle-ci s’ajoute à la sécurité, à la prévention et à la protection de l’environnement qui figurent également parmi les priorités du Groupe. A cet égard, Fateh Bouchama, chef du service des laboratoires du complexe de la raffinerie de condensat, a souligné que la raffinerie dispose d’un laboratoire dont la tâche consiste à s’assurer de la qualité des produits pétroliers. Une surveillance qui s’opère au moyen d’analyses quotidiennes de routine de la densité, de la couleur, de la pression pour garantir la qualité de chaque produit et sa conformité aux normes en vigueur aux niveaux national et international.
De son côté, Mohamed Sayoud, chef du département de la sécurité et de la prévention de la raffinerie, a souligné qu’au cours de la réalisation de l’unité, Sonatrach s’est concentrée sur le développement des dispositifs garantissant la sécurité de la raffinerie, des travailleurs et de l’environnement.
Il a relevé que le département a imaginé tous les scénarios de dangers potentiels pour la raffinerie et éprouvé les moyens d’y faire face. Le même responsable a souligné que les objectifs assignés à son département découlent de la politique de Sonatrach visant à protéger les personnes, les biens, les équipements et l’environnement.
Un département, a-t-il ajouté, disposant de ressources humaines qualifiées, formées dans des établissements de formation du Groupe et qui opèrent avec des moyens matériels très avancés. M. Sayoud a ajouté, dans le même contexte, qu’aucun accident grave n’a été déploré depuis la mise en service de la raffinerie de condensat qui «répond aux spécifications internationales» et qui dispose, a-t-il rappelé, de technologies très avancées.
Le complexe de la raffinerie de condensat s’appuie sur le bon fonctionnement de toutes les unités et équipements pour assurer la continuité de la production. Près de 80 % des interventions de maintenance programmées s’effectuent chaque année à titre préventif, selon Fawzi Boukrouche, chef du département de maintenance du complexe, qui a souligné qu’il existe également une maintenance programmée tous les trois ans, au cours de laquelle les unités sont complètement arrêtées durant un mois entier, permettant à un personnel qualifié et expérimenté, cent pour cent algérien, d’intervenir sur toutes les installations.
Le responsable de la zone des unités de la raffinerie de condensat, Faiçal Kaidi, a assuré que la capacité de traitement de l’usine de traitement, estimée à 60 mètres cubes/heure, élimine tous les sédiments, toxines et autres déchets nuisibles à l’environnement à travers plusieurs étapes physiques, chimiques et biologiques durant lesquelles tous les polluants sont séparés, isolés avant le déversement de l’eau dans l’oued Safsaf, tandis que les huiles sont récupérées et recyclées pour en extraire les matières pétrolières.
Sonatrach s’emploie également à donner un contenu concret à son statut d’entreprise citoyenne, à travers la promotion et l’encouragement permanents de la production nationale, les équipements et de nombreuses pièces de rechange étant acquises auprès de producteurs nationaux, selon Othman Sami, chef du département d’approvisionnement de ce complexe, qui a expliqué qu’«il existe des entreprises nationales fabriquant des pièces de rechange mécaniques ‘’très précises et de haute qualité’’».
Dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, Mme Messaouda Bourouba, responsable du département de l’informatique de la raffinerie de condensat, a affirmé que Sonatrach, convaincue de l’importance d’une structure informatique optimale, a œuvré à créer un environnement de coworking (méthode d’organisation du travail regroupant un espace de travail partagé) visant à renforcer, unifier et rationaliser ses ressources en information à travers une structure informatique destinée à accroître l’efficacité opérationnelle.
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img