16.9 C
Alger
mardi 6 décembre 2022

Protocole sanitaire spécial référendum: Les assurances de l’Anie

L’échéance à venir oblige, l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie) confirme que toutes les étapes liées au référendum du 1er novembre sont soumises au protocole sanitaire. L’Autorité nationale indépendante des élections a signé un protocole spécial avec le ministère de la Santé pour protéger les citoyens du coronavirus avant, pendant le vote et après le vote, indique Ali Draa. Pour cedernier, le plus grand défi pour l’Autorité est d’obtenir le taux de participation le plus élevé au référendum. «Toutes les conditions sont prêtes pour la réussite du référendum», fait savoir le chargé de l’information à l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Ali Draa.
Concernant l’opération de révision des listes électorales, supervisée hier par le président de l’Anie, Mohamed Charfi, à partir des communes de Boumerdès et Rouiba, en prévision du référendum sur la nouvelle Constitution prévu pour le 1er novembre, l’invité de la Chaîne 1 de la Radio nationale explique que l’opération durera 8 jours. Le chargé de l’information à l’Anie indique que les citoyens ayant atteint l’âge de voter le 1er novembre seront inclus et
qu’une opération similaire a été lancée au niveau des consulats algériens à l’étranger. Les familles des personnes récemment décédées doivent également s’adresser aux bureaux spéciaux pour la révision des listes électorales afin de signaler les décès pour qu’ils soient rayés des listes. Les citoyens qui ont changé de résidence doivent également présenter un certificat de leur nouvelle adresse afin de s’inscrire auprès d’un nouveau bureau électoral.
Validé par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la Covid-19, ce protocole fixe les étapes régissant l’organisation du référendum. Cette organisation qui s’impose en cette conjoncture sanitaire exceptionnelle concerne le siège de l’Anie, les sièges des comités de wilaya et communaux des élections, les centres de vote, les bureaux itinérants ainsi que les bureaux de vote au niveau des circonscriptions diplomatiques et consulaires à l’étranger. Ce protocole comprend également des consignes sanitaires obligatoires à l’intérieur des salles de conférences et des salles de travail qui seront dotées de gel hydroalcoolique, à savoir le port obligatoire du masque, le respect de la distanciation sociale et l’impératif d’éviter tout contact physique entre les individus. Selon le protocole, l’accès à l’intérieur du bureau n’est autorisé que pour deux ou trois personnes, et entre 5 et 7 membres à la salle de travail, en fonction de sa superficie. De même qu’il est prévu d’organiser des chaînes d’attente spéciales pour les gens âgés, les malades chroniques et les personnes aux besoins spécifiques afin de faciliter l’opération de vote.

Louiza A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img