20.8 C
Alger
vendredi 30 septembre 2022

Protection des données à caractère personnel: Le président et les membres de l’Autorité nationale installés

Le président et les membres de l’Autorité nationale de protection des données à caractère personnel ont été installés, jeudi 11 août à Alger. La cérémonie d’installation s’est déroulée au siège de la Cour suprême, en présence de son Premier président, Tahar Mamouni, du président de la Cour constitutionnelle, Omar Belhadj, du conseiller du président de la République chargé des affaires juridiques et judiciaires, Boualem Boualem, de la présidente du Conseil d’Etat, Farida Benyahia, et du président du Conseil national des droits de l’homme, Abdelmadjid Zaâlani. Les membres de ladite Autorité sont nommés pour une durée de cinq ans en vertu du décret présidentiel 22-187 du 17 Chaoual 1443 correspondant au 18 mai 2022. Il s’agit de Lotfi Boudjemaa (président) et de Djamel Eddine Karaoui, Boualem Hacène, Mohamed Derfouf, Arezki Mesloub, Said Amiour, Toufik Kezout, Mohamed Laïd Bellah, Souhila Guemmoudi, Benamar Allioua, Farid Ouahid Dahmane, Abddelkader Zerguerras, Maâmar Belailia, Laredj Zerrouki, Mawhoub Messaoudi et Boualem Aïssaoui, en qualité de membres. S’exprimant à cette occasion, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi, a indiqué dans une allocution, que l’installation du président et des membres de l’Autorité nationale de protection des données à caractère personnel « vient parachever la construction institutionnelle amorcée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune ». Aussi, elle s’inscrit dans le cadre de « l’adhésion de l’Algérie à l’ensemble des conventions et pactes internationaux relatifs à la protection des droits de l’homme », a-t-il ajouté. Pour sa part, le président de l’Autorité nationale de protection des données à caractère personnel, Lotfi Boudjemaa, a affirmé que l’installation de cette nouvelle instance « vient concrétiser les engagements du président de la République en faveur de la promotion des droits et des libertés ». C’est « un pas de plus dans les efforts de l’Etat pour asseoir des institutions répondant aux normes internationales », a-t-il souligné.

Massi S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img