18.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Propagation des incendies dans plusieurs wilayas: L’impuissance face aux feux de forêt

Chaque année, le patrimoine forestier part en fumée dans plusieurs wilayas du pays. Des centaines d’hectares sont ravagés par les feux de forêt. Depuis le début de la saison estivale, plusieurs départs d’incendie ont été signalés à travers plusieurs régions et l’été ne fait que commencer. Khenchela, Constantine, Annaba, Tizi-Ouzou, Tlemcen, Tipasa… certains foyers sont encore actifs. En effet, en période estivale, le risque d’incendie augmente, la hausse de la température est souvent liée à ce phénomène qui revient chaque année. En fait, les vagues de chaleur restent propices aux déclarations des feux de forêt mais aussi jeter un mégot de cigarette allumé aux abords d’une forêt, une bouteille en verre qui peut faire l’effet d’une loupe, allumer un feu… Cependant, le facteur humain reste de loin le premier responsable des incidents. Malgré les efforts des autorités faits auprès des citoyens pour protéger l’environnement, les incendies semblent de plus en plus violents chaque année et les moyens de lutte dont dispose la Protection civile sont largement insuffisants et inadéquats, surtout dans les régions éloignées du pays. Effectivement, durant les dernières 24 heures, quatre incendies ont été enregistrés dans les forêts El Hadj Baba à Ain Smara et El M’ridj à El Khroub (wilaya de Constantine), selon les services de la Conservation des forêts. Le plus important incendie s’est déclaré mercredi après-midi dans la commune d’Ain Smara (18 km au sud-ouest de Constantine), causant la destruction de 6,5 ha dont 95 % représentent des maquis et des herbes sèches, soit 5 ha de la superficie globale, en plus de 1,5 ha de surfaces forestières, a précisé le conservateur local des forêts, Boualem Aouadi. Le même responsable a ajouté que dans la matinée de jeudi une autre brigade mobile de la Conservation des forêts est intervenue dans cette même forêt pour l’extinction des flammes d’un second feu qui a ravagé une surface forestière d’un hectare de pins d’Alep nouvellement plantés, et ce, en étroite collaboration avec les services de la Protection civile. Aouadi a souligné, en outre, que durant la journée d’hier deux autres incendies ont été recensés par les mêmes services dans les forêts El Hadj Baba et El M’ridj, où une centaine d’arbres ont été endommagés, dont 50 pins d’Alep et 40 cyprès. A Annaba, deux hectares de sous-bois ainsi que 15 eucalyptus ont été détruits dans un incendie de forêt enregistré dans la journée au niveau d’El Rym, dans la ville d’Annaba, a-t-on appris jeudi auprès du directeur local de la Protection civile. L’incendie qui s’est déclaré dans la journée au niveau de la forêt limitrophe à la cité El Abtal, non loin de Sidi Achour, a été maîtrisé aux environs de 23h30, a précisé le lieutenant-colonel Karim Benzidane, qui a fait état de la mobilisation d’une cinquantaine d’agents de la Protection civile, une vingtaine d’agents forestiers, ainsi qu’une dizaine de véhicules et de camions-citernes pour maîtriser le feu. «Il s’agit du premier sinistre enregistré dans cette région de l’Est depuis l’ouverture de la saison de lutte contre les incendies de forêt», a indiqué la même source, signalant qu’«aucun dégât humain ou faunistique n’est à déplorer». La même source a également fait savoir qu’une enquête a été ouverte par les services de sécurité pour déterminer les causes exactes de cet incendie. Dans la wilaya de Tizi-Ouzou, un total de 31 incendies a été enregistré du 1er juin dernier au 6 juillet courant, selon la direction locale de la Protection civile. Sur ces 31 incendies, il a été dénombré 17 feux de broussailles ayant ravagés 53,5 ha de végétation, six feux de forêt ayant parcouru une superficie de 21,5 ha et 3 incendies de maquis qui ont causé des pertes sur 20,5 ha, a indiqué le chargé de communication de ce corps constitué, le capitaine Kamel Bouchakour. Ces feux ont également ravagé, durant la même période, un total de 2 071 arbres fruitiers et 137 bottes de foin, a-t-il ajouté, signalant qu’une superficie de 1,5 ha de récoltes (blé) a été en outre détruite par un feu qui s’est déclaré mardi à Tikobaine, dans la commune de Ouaguenoune.
Meriem Benchaouia

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img