20.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Projets d’investissement : Saida Neghza appelle à lever les obstacles

L a présidente de la Confédération générale des entreprises algériennes (Cgea), Saïda Neghza, poursuit ses visites d’inspection de certains établissements et usines privés dans les wilayas du pays. C’est dans ce cadre que s’inscrit la visite qu’elle a effectuée jeudi dans la zone industrielle et d’activités «Tala Athmane» dans la wilaya de Tizi Ouzou. A cet effet, la présidente de la Cgea a inspecté de près plusieurs unités de production. C’est le cas de l’usine «Le Semeur Sarl», cette entreprise créée en 2012 et entrée en production en 2017, avait obtenu l’agrément de produire du lait de vache cru et les produits dérivés comme les fromages et les yaourts. L’usine du complexe, dont l’investissement est estimé à environ 100 milliards de centimes et se compose de nombreuses unités dotées d’équipements modernes de dernière génération, éprouve des difficultés à poursuivre sa mission. Effectivement, ce projet prometteur est loin de sa capacité réelle de production. Censée employer 250 travailleurs, cette entreprise a limité sa capacité de production à 10 %, réduisant ainsi sa main-d’œuvre à une cinquantaine d’employés seulement. L’usine souffre de ne pas être approvisionnée avec sa part de lait en poudre, matière première nécessaire au processus de production, bien que cette dernière opère de manière légale, puisque son propriétaire détient toutes les autorisations nécessaires. Un quota de lait en poudre qui assurerait même «la survie» de l’entreprise et la création de plusieurs postes d’emploi directs et indirects. Dans ce contexte, Saida Neghza a promis au propriétaire de la laiterie «Le Semeur Sarl» de faire part de ses inquiétudes aux autorités supérieures, à sa tête le ministre de l’Agriculture. Saida Neghza, qui s’efforce de surmonter les obstacles auxquels sont confrontés les investisseurs locaux, a appelé à éloigner les pratiques politiques de l’acte d’investir dans la wilaya de Tizi Ouzou. Lors de cette visite, la présidente de la Cgea a eu l’occasion de rencontrer un groupe de 20 investisseurs locaux dans la zone d’activités «Tala Athmane», où elle a écouté avec grand intérêt et a répondu à leur présentation des préoccupations, des problèmes et des obstacles bureaucratiques qui entravent leurs projets d’investissement, promettant dans ce contexte de les soumettre aux autorités concernées afin de trouver des solutions urgentes et définitives.

Meriem B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img