32.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Projets Angem: Vers une assurance obligatoire pour les bénéficiaires de crédits

«Le nombre de bénéficiaires de micro-crédits depuis la création de l’Agence, est estimé à plus de 950 000», a indiqué, hier, le directeur général de l’Angem, révélant l’existence d’un accord avec les compagnies d’assurance pour revoir les lois et rendre l’assurance obligatoire pour ces bénéficiaires de crédit.

Par Thinhinene Khouchi

Lors de son intervention sur les ondes de la Radio nationale, Abdelfattah Djebnoun, directeur général de l’Agence nationale de gestion du micro-crédit (Angem), a indiqué que «jusqu’à présent, l’assurance est facultative, mais en accord avec les compagnies d’assurance, les lois seront modifiées et l’assurance sera obligatoire, d’autant plus que le nombre de bénéficiaires de micro-crédits, depuis la création de l’Agence, est estimé à plus de 950 000 bénéficiaires, un chiffre attractif pour les compagnies d’assurance», a-t-il considéré. L’invité de la Chaîne 1 a alors révélé qu’il existe un quasi-accord entre le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine et les compagnies d’assurance, afin d’encourager la culture de l’assurance, dans le cadre de la campagne de sensibilisation qui a été lancée au profit des bénéficiaires du micro-crédit. A ce propos, Djebnoun a souligné l’importance de l’assurance pour reconstruire le capital en cas de catastrophes, telles que les récents incendies qui ont touché un certain nombre de wilayas, ainsi que pour protéger les entrepreneurs de la responsabilité civile en cas d’accident du travail. Le directeur général de l’Agence nationale du microcrédit a ajouté que les incendies qui ont touché certaines wilayas du pays les ont amenés à réfléchir sérieusement à la nécessité de mener des opérations de sensibilisation pour instaurer une culture d’assurance auprès des bénéficiaires du programme de l’Agence nationale pour la gestion du microcrédit au niveau communal, en attendant sa diffusion au niveau de toutes les wilayas du pays. «L’assurance préservera les biens, les équipements et les outils de travail et comprendra à la fois les incendies, les catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre, les inondations, les glissements de terrain et les tempêtes, et protègera également contre le vol, les pertes de produits et les dommages matériels», a insisté l’invité de la radio. Par ailleurs, Djebnoun a révélé que «le bilan des réalisations de l’Agence nationale du microcrédit de 2005 à juin 2021, a permis l’octroi de plus de 947 000 crédits, ce qui a permis la création de plus d’un million d’emplois directs et indirects», ajoutant que «la part des femmes sur ces crédits s’est élevé a 63,59 %». Enfin, le directeur général de l’Angem a indiqué que «ces indicateurs sont positifs et prometteurs, et leur but est d’atteindre les objectifs souhaités en réalisant des projets de développement et en créant de nouvelles activités respectueuses de l’environnement pour soutenir l’économie nationale».

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img