21.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Production annuelle d’or en Algérie: Arkab trace l’objectif d’atteindre 240 kg au lieu de 60 kg

Le développement du secteur des Mines et l’exploitation des richesses minières offrent une abondante source de revenus qui viendra se substituer à celle des hydrocarbures qui connaît des baisses récurrentes de ses cours sur le marché pétrolier. Ainsi, le ministère des Mines trace de nouveaux objectifs pour la diversification de l’économie nationale et la libération progressive de la dépendance aux marchés pétroliers, en consacrant progressivement ses efforts à la valorisation de ses ressources hors hydrocarbures en accordant un intérêt soutenu à ses nombreuses richesses minières. Le premier responsable de ce secteur, Mohamed Arkab, révèle quatre axes de la feuille de route du secteur, à savoir la révision de la loi minière afin de lui conférer davantage de souplesse, donner une nouvelle dynamique au secteur, revoir la carte minière actuelle à travers l’ensemble du pays, développer les mines existantes et récemment explorées et former la ressource humaine.
Lors de son passage au forum de la Radio nationale, il révèle que plus de 95 zones riches en or ont été identifiées pour exploiter des mines d’or dans le Sud. Dans le même sillage, Arkab fait savoir que les 95 zones identifiées seront incluses dans les cartes minières pour faciliter l’activité des petites entreprises. Il annonce également le début de l’exploitation des mines d’or dans les wilayas de Tamanrasset et d’Illizi dans un premier temps. Ce qui permettra aux jeunes de la région, explique t-il, de créer des micro-entreprises et de bénéficier de formation dans l’extraction. Selon le ministre des Mines, la production nationale d’or au cours des 3 dernières années n’a pas dépassé 60 kg. «Notre objectif aujourd’hui est de porter la production à 240 kg», souligne-t-il. Louisa

A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img