7 C
Alger
vendredi 4 décembre 2020

Prix littéraire Mohammed Dib: Les noms des lauréats dévoilés

Abdelmonaim Bensayah, Mourad Zimu et Mustapha Benfodil, sont les lauréats de la septième session du Prix Mohammed Dib, organisée par l’association «La grande maison». C’est le président du jury, l’académicien, critique et écrivain Mohamed Sari, qui a annoncé les noms des lauréats sur la page Facebook de l’association. Abdelmonaim Bensayah et Mustapha Benfodil n’ont pas manqué d’adresser un message de remerciements et de reconnaissances aux organisateurs.

Par Abla Selles

L’association «La grande maison» a proclamé mardi soir la liste des lauréats de la 7e session du Prix littéraire Mohammed Dib 2020, indique la page Facebook du Prix littéraire. C’est à travers une vidéo que les noms des lauréats ont été révélés par Mme Sabéha Benmansour, présidente de l’association culturelle «La grande maison». Cette dernière a déclaré : «Mes remerciements vont à tous ceux qui partagent avec nous ce moment, un moment cette année plus que jamais chargé d’émotions car on est dans des circonstances tout à fait particulières… C’est aussi le moment de la reconnaissance de la jeune écriture algérienne». Et d’ajouter : «Des activités riches devaient être présentées au public, mais les circonstances en auront décidé autrement». Cependant, «l’organisation même de ce moment est rendu possible grâce à l’avancée de la technologie. Sa diffusion en ligne en présence d’un public du coup encore plus large, du fait que nous pouvons être tous ensemble et ça va au-delà de ce que nous pouvions aspirer en présentiel», ajoute l’oratrice.
En effet, les noms des lauréats du Prix Mohammed Dib pour l’année 2020, qui coïncide avec la célébration du centenaire de la naissance de ce grand écrivain, ont été annoncés par le président du jury, l’académicien, critique et écrivain Mohamed Sari. En langue arabe, c’est Abdelmonaim Bensayah qui a décroché le Prix Mohammed Dib pour son roman «Li narkos Tarantila thouma namout», paru aux éditions El Mahir. Ce jeune écrivain, qui a perdu les mots pour exprimer sa joie après cette distinction, a déclaré que «ce prix m’encourage à plus de créativité et d’écriture». Pour lui, sa réussite à ce concours n’est qu’un début et il promet de travailler durement et sérieusement pour donner la bonne image du jeune Algérien. En langue amazighe, c’est Mourad Zimu qui a brillé avec son roman «Kawitu», paru aux éditions Casbah. Quant à l’œuvre écrite en langue française, c’est le roman «Body Writing» de Mustapha Benfodil, publié par les éditions Barzakh, qui a été distingué. «Je voudrais dire ma très grande émotion de recevoir ce prestigieux prix qui est le Prix Mohammed Dib, prix qui porte le nom d’un écrivain très cher à mon cœur. Je suis d’autant plus heureux que cette année nous célébrons le centenaire de la naissance de Mohammed Dib. Je suis très honoré d’être associé à cette célébration», a déclaré l’écrivain et journaliste Mustapha Benfodil dans une vidéo diffusée sur la page Facebook dédiée à ce prix littéraire. Après avoir salué les efforts des personnes qui veillent sur l’organisation de ce prestigieux Prix, Mustapha Benfodil a dédié cette distinction à son confrère Khaled Drareni. Organisé par l’association «La grande maison» de Tlemcen, le Prix littéraire Mohammed Dib a pour objectif de motiver la créativité littéraire chez les jeunes dans les trois langues : arabe, amazighe et française.
A. S.

Article récent

Foot/ Italie- transfert: Slimani dans le viseur de la Salernitana (Série B)

L'attaquant international algérien de Leicester City (Premier league anglaise) Islam Slimani, en manque de temps de jeu, est convoité par le pensionnaire de...
--Pub--

Articles de la catégorie

Exposition virtuelle d’arts plastiques à Tiaret: L’évènement prend une dimension arabe

Une exposition virtuelle d'arts plastiques, organisée par l'Association «Lamassat» (touches) d'arts et de créativité de Tiaret, a suscité un fort intérêt de la part...

Dima Cinéma: Appel à candidature pour films

La violence est un puissant générateur d'émotions, et à l'heure où les violences faites aux femmes font débat comme jamais en Algérie, il nous...

Un Goncourt pas comme les autres: Hervé Le Tellier sacré pour «L’Anomalie»

Hervé Le Tellier a remporté lundi le Goncourt pour son roman «L'Anomalie». Il ne pouvait mieux tomber dans une ère troublée par le Covid-19,...

Création culturelle: Les nouvelles pièces théâtrales seront diffusées en ligne

La période de confinement imposée comme mesure de prévention contre le Covid-19 a vu l’annulation de toutes les activités culturelles. Pour redynamiser la vie...
- Advertisement -