16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Prix: Le pétrole efface ses gains de la veille et perd 4 %

Le cours du pétrole a perdu environ 4 % jeudi, soumis à un effet de balancier après des gains d’ampleur comparable la veille et alors qu’une poussée de Covid-19 dans le monde fait craindre pour la demande d’or noir.
Le baril américain de WTI coté à New York pour livraison en mai a abandonné 4,28 % ou 2,62 dollars à 58,56 dollars.
A Londres, le baril de Brent pour le même mois s’est replié de 3,81 % ou 2,46 dollars à 61,95 dollars.
«Les cours font du yoyo. Trois dollars de plus un jour, trois dollars de moins le lendemain», résumait James Williams de WTRG Economics, alors que le marché était perturbé par le deuxième jour de blocage du canal de Suez par un immense porte-conteneur de 220 000 tonnes, l’Ever Given. «Cela ne devrait pas faire bouger le marché à ce point, mais cela n’empêche pas les courtiers de faire de l’argent un jour et de le perdre le lendemain», a poursuivi l’analyste, ajoutant que le blocage de cette route commerciale-clé pouvait «poser des problèmes de livraison de brut pour la Grande-Bretagne et l’Europe».
«Mais si cette livraison de brut a un retard de trois ou quatre jours, ils peuvent toujours se tourner vers les Etats-Unis pour s’approvisionner», soulignait l’analyste. «L’effet de la perturbation ne durera probablement pas trop longtemps», a aussi jugé Bjornar Tonhaugen de Rystad.
Le canal voit passer, selon les experts, près de 10 % du commerce maritime international.
Pour Melinda Eadson, analyste de Oanda, «la volatilité récente (…) est encore loin de s’éteindre», alors que les cours ont fait le grand huit depuis le début de la semaine. Elle l’explique par «les préoccupations concernant la demande future de pétrole brut».
Surtout, les cas de Covid-19 sont «en forte hausse dans les principales économies en développement comme l’Inde et le Brésil, dont la consommation de pétrole est un facteur clé de soutien des prix», a relevé Mme Eadson.
Les deux pays sont après les Etats-Unis les plus endeuillés par le Covid-19. Le Brésil a d’ailleurs franchi mercredi le cap des 300 000 morts du coronavirus, quand l’Inde en déplore plus de 160 000.
H. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img