22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Prix Katara du roman arabe: L’Algérienne Houda Bouhraoua primée

Une autre écrivaine algérienne vient d’honorer le pays avec un Prix international. Il s’agit de l’écrivaine Houda Bouhraoua qui a décroché le 6e Prix Katara du roman arabe, dans la catégorie «Roman de jeunes», pour son roman «Nahwa Ennour» (Vers la lumière). A ce propos, l’écrivaine a écrit sur sa page Facebook : «Patrie éternelle… que tes joies soient inscrites dans la pérennité».

Par Abla Selles

L’écrivaine algérienne Houda Bouhraoua a décroché, à Doha (Qatar), le 6e Prix Katara du roman arabe, dans la catégorie «Roman de jeunes», pour son roman «Nahwa Ennour» (Vers la lumière).Organisé à distance en raison de la pandémie de coronavirus, ce concours est organisé par la Fondation du village culturel de Katara sous l’égide de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO).
Enseignante de langue anglaise, dramaturge pour enfants, Houda Bouhraoua figurait déjà, en 2019, sur la short-list du Prix Choumane de la littérature pour enfant en Jordanie. Elle compte à son actif plusieurs œuvres, dont «El-wali Salah» (Le Saint patron).
Dans la catégorie «Roman de jeunes», les autres lauréats sont l’Egyptien Mehdi Salah El-Douidi, pour son roman «El Koubâat Ethalth» (Les trois casquettes), le Palestinien Mohamed Mahmoud El-Akchia pour son roman «2222», l’Irakien Nadhem Mezhar pour son roman «Adjnihatou Ennar» (Les ailes du feu) et la Jordanienne Nada Djamel Salah pour son roman «Kahirou Karasinatou Essand» (Le Vainqueur des pirates de l’Indus). Les lauréats recevront chacun une récompense de 10 000 USD et verront leurs œuvres éditées et distribuées.
Dans la catégorie «Roman arabe non édité», les lauréats sont le Mauritanien Cheikh Ahmed El-Bane pour son roman «Oued El-Hatab» et le Jordanien Ibrahim Nasreddine pour son roman «Debbaba tahta Chadjarat El-milad».
Dans la catégorie «Romans non édités», figurent parmi les lauréats le Tunisien Lazhar Zenad et le Marocain Said El Alam. La récompense est de
60 000 USD, en plus de la traduction vers l’anglais des romans primés.
Dans la catégorie «Etudes» portant sur la recherche et la critique littéraire, cinq lauréats ont décroché la récompense de 15 000 USD, en plus de la publication et la distribution de leurs travaux. Il s’agit du Dr Oussama Ayoub Alimi et du Dr Mohamed Ismail El Lebani (Egypte), du Dr Abdelmalek Achehaboune et du Dr Mustapha En Nahal (Maroc) et du Dr Aloui Ahmed Salah El Maljami (Yemen).
Enfin, l’écrivain Abderahim Essadiki a remporté le prix «Roman Qatari publié» parmi 15 romans en compétition dans cette 5e catégorie, instituée depuis la 5e édition avec une récompense de 60 000 USD, en plus de la traduction vers l’anglais du roman primé.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img