32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Prise en charge optimale des patients : Vers la réactivation du Fonds national de lutte contre le cancer

«L’Algérie enregistre chaque année 50 000 nouveaux cas de tous types de cancer, parmi lesquels 14 000 concernent celui du sein qui arrive en tête de liste», a indiqué, hier, le ministre de la Santé, révélant l’élaboration d’un plan de lutte, dont la réactivation du Fonds national de lutte contre le cancer pour une prise en charge optimale des patients.

Par Thinhinene Khouchi

Présidant, hier, la journée de sensibilisation pour commémorer le mois «Octobre rose», le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Pr Abderrahmane Benbouzid, a indiqué que «le cancer est la deuxième cause de décès après le cœur et les artères». Les experts attribuent les principaux facteurs à «l’augmentation de la pollution de l’environnement, le changement de mode de vie, la cigarette et l’alimentation pas saine». A cette occasion, le ministre de la Santé a révélé que le cancer est devenu une vraie préoccupation pour les organisations de santé mondiale, précisant qu’en Algérie «cinquante mille nouveaux cas de cancer sont enregistrés chaque année». Le premier responsable du secteur a précisé que «parmi les cancers les plus répandus en Algérie, figurent le cancer du côlon et du rectum, qui se classe premier chez les hommes et deuxième chez les femmes. En plus du cancer du sein avec 14 000 nouveau cas enregistrés cette année». Le ministre a révélé que son département a élaboré un plan qui comprend des activités de prévention, de détection précoce, d’examen et de traitement. Et d’ajouter que l’État a exploité toutes les ressources «matérielles et humaines», en plus de l’activation d’un réseau national pour surveiller les informations sur les patients, ce qui permettra de fournir des données précises sur la maladie et les moyens de la prévenir, outre la réactivation du Fonds national de lutte contre le cancer pour une prise en charge optimale des patients par la préparation des services de radiologie, la maintenance des équipements, un guide national des spécialistes du traitement du cancer et l’achat d’accélérateurs. Par ailleurs, Il est à noter que le cancer du sein arrive en tête de liste des types de cancer prévalant en Algérie, dont un taux important apparaît avant l’âge de 40 ans, contrairement aux pays occidentaux où le cancer du sein apparaît après l’âge de 60 ans et plus, selon les données du Fichier national du cancer. Selon les spécialistes en cancérologie, en particulier le cancer du sein, et conformément aux recommandations du Plan national de lutte contre le cancer (2015-2020), cette situation épidémiologique exige «une attention particulière et des enquêtes nationales approfondies» pour identifier les principaux facteurs d’atteinte des Algériennes de ce type de cancer à un âge précoce par rapport aux femmes occidentales. A l’occasion d’Octobre rose des Nations unies pour la prévention du cancer du sein, plusieurs associations régionales et nationales ont tracé des programmes de sensibilisation des femmes à l’importance de se protéger contre cette maladie.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img