22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Prise en charge des zones d’ombre à Djelfa

Une caravane de sensibilisation pour inciter les jeunes à la création de micro-entreprises

Une caravane de sensibilisation a été lancée, avant-hier à Djelfa, en direction des zones d’ombre de la wilaya, en vue d’encourager les jeunes à la création de micro-entreprises. Le coup d’envoi de cette caravane d’information, initiée en collaboration avec de nombreux partenaires concernés, a été donné par les autorités locales à partir du chef-lieu de wilaya, en direction d’un nombre de zones d’ombre relevant notamment des communes de Messaad, Sed Rehal, Selmana, Deldoul et Kettara. Selon le secrétaire général de la wilaya, Boudjemaa Silaa, l’initiative est inscrite au titre de la mise en œuvre des recommandations émises par l’atelier sur les zones d’ombre, ayant couronné la dernière réunion gouvernement-walis.
Ces recommandations ont porté notamment sur l’impératif de l’animation de caravanes de sensibilisation visant à inciter les populations des zones d’ombre, les jeunes notamment, à s’orienter vers la création de micro- entreprises, est-il ajouté de même source. Quant au directeur de l’annexe locale de l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej), Mohamed Mohamedi, il a souligné l’inscription de cette opération en droite ligne de la stratégie du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Micro-entreprise, préconisant, a-t-il dit, «une présence sur le terrain (zones d’ombre) en vue d’informer et sensibiliser les populations concernées sur les moyens de création de micro-entreprises et de prendre part au développement du pays».
Le responsable a estimé que la coïncidence de cette caravane avec la mesure de déconfinement est de nature à «inciter les jeunes à vouloir investir le domaine de l’entrepreneuriat, par la création de micro-entreprises, et partant, contribuer à la création de l’emploi et au développement», a-t-il indiqué.
Selon M. Mohamedi, la wilaya compte plus de 500 zones d’ombre. «La caravane, constituée de huit équipes, va cibler dans une première étape 305 zones d’ombre», a-t-il précisé. Outre l’Ansej, cette opération a vu la participation de l’annexe locale de l’Agence nationale de gestion du micro crédit (Angem), de l’Agence de développement social et d’autres dispositifs concernés.


Khaled N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img