20.8 C
Alger
vendredi 30 septembre 2022

Prise en charge des cas d’envenimation scorpionique: Le département de Benbouzid élabore un guide de référence 

   « Dans le cadre de la prise en charge et la prévention contre les envenimations scorpioniques, le ministère de la Santé a élaboré un guide national de référence », c’est ce qu’a indiqué le Dr Mohamed-Lamine Saidani, membre du comité d’experts de lutte contre les envenimations scorpioniques et chef de l’unité de production de sérum à l’Institut Pasteur. 

 

C’est au cours d’une journée d’étude sur la prévention des piqûres de scorpions organisée à  Naâma que le Dr. Saidani a indiqué que « Ce guide de référence destiné aux professionnels de la santé, notamment aux médecins et infirmiers, fournit toutes les solutions aux problèmes de santé rencontrés suivant la spécificité de chaque région du pays et les procédures de prise en charge et de traitement de ce type d’intoxication », précisant que ce manuel de référence sera distribué prochainement aux établissements publics hospitaliers et de santé de proximité. Le guide a pour objectif la concrétisation du programme sectoriel, dont essentiellement le renforcement de la formation continue des médecins qui exercent dans les régions affectées où les envenimations scorpioniques sont fréquentes, et l’intensification des campagnes de sensibilisation et de prévention organisées par le ministère de la Santé en collaboration avec les établissements scolaires, les mosquées, les associations, les médias et autres partenaires, a souligné le même spécialiste. Le guide détermine les techniques de lutte et de prévention contre l’envenimation scorpionique prenant en considération la classification de cette infection au sein des urgences, les modalités de prise en charge, le sexe et l’âge de la personne atteinte et autres informations concernant les scorpions, a-t-il précisé. Le Dr. Saidani a insisté, lors de cette rencontre abritée par l’hôpital Mohamed-Boudiaf d’Ain Sefra, en présence de cadres, de médecins et du personnel paramédical des établissements de santé de la wilaya, de représentants de divers secteurs, d’associations et des citoyens, sur la sensibilisation sur le danger de la prolifération des scorpions, notamment dans le Sud et les Hauts plateaux.   Il a également mis l’accent sur l’importance d’intensifier les opérations de collecte de scorpions en impliquant la société civile dans une action de volontariat, dans le but de contribuer efficacement à réduire le nombre de scorpions, à diminuer le taux de mortalité et de permettre de produire du sérum à base de venin localement à l’Institut Pasteur. Le spécialiste a, par ailleurs, fait état de la disponibilité des sérums produits par l’Institut Pasteur d’Alger et la poursuite des recherches au niveau de l’institut. Le même expert a conseillé d’éviter les méthodes traditionnelles de traitement et de se rendre aux services des urgences médicales en cas de piqûres pour parer contre toute complication.         Par ailleurs, il a signalé que l’Algérie a enregistré une moyenne annuelle de pas moins de 50.000 cas d’envenimation scorpionique avec une baisse du nombre de décès de manière régulière durant les dernières années, à la faveur de l’amélioration de la qualité de prise en charge et du traitement. Une caravane de prévention contre l’envenimation scorpionique sillonnera, à partir d’aujourd’hui et durant trois jours, plusieurs zones steppiques et villages éloignés de la wilaya de Naâma pour sensibiliser la population aux gestes de prévention de l’infection. La wilaya de Naâma a enregistré, du début de l’année en cours à la fin juillet dernier, 587 piqûres de scorpion et un cas de décès, a-t-on indiqué à Direction de la santé, faisant savoir que cette institution sanitaire a fourni un stock d’environ 1 200 doses de sérum anti-scorpionique.

Thinhinane Khouchi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img