21.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Prétendu envoi des forces de l’ANP au Sahel: Le ministère de la Défense dément catégoriquement et accuse le Maroc et Israël

Le ministère de la Défense nationale a réagi hier aux rumeurs relayées sur les réseaux sociaux, selon lesquelles l’Armée nationale populaire s’apprête à envoyer des troupes pour participer à des missions en dehors des frontières dans le cadre du G5 Sahel, accusant ouvertement le Maroc et Israël (surtout depuis leur récent rapprochement).
En effet, dans un communiqué rendu public hier, le MDN a démenti les allégations concernant la participation de l’Armée nationale populaire à des missions militaires en dehors des frontières algériennes sous le chapeau de puissances étrangères dans le cadre du G5 Sahel. «Certaines parties et porte-voix de la discorde ont relayé, via leurs pages et comptes subversifs sur les réseaux sociaux, des allégations dénuées de tout fondement, proférant que les actions et les opérations menées par l’institution militaire, au niveau interne et externe, répondent à des agendas et des instructions émanant de parties étrangères, et que l’ANP s’apprête à envoyer des troupes pour participer à des missions militaires en dehors de nos frontières nationales sous le chapeau de puissances étrangères dans le cadre du G5 Sahel, ce qui est faux et inadmissible. Des intox qui ne peuvent provenir que d’ignares à la solde des services du Makhzen marocain et sionistes», fustige le communiqué. A cet effet, le MDN «dément catégoriquement toutes ces allégations tendancieuses et manœuvres sournoises, à travers lesquelles leurs auteurs croient pouvoir semer le trouble et déstabiliser le pays, et rassure l’opinion publique que l’ANP, digne héritière de l’Armée de libération nationale, n’a jamais été et ne sera jamais soumise dans ses actions qu’à l’autorité de Monsieur le Président de la République, chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, et conformément à ses missions constitutionnelles explicites et aux lois de la République, dans la défense de la souveraineté, de l’intégrité et de la sécurité nationales», souligne la même source. Le MDN a rappelé, également, que «la participation de l’Armée nationale populaire en dehors des frontières du pays relève de la décision du peuple algérien, conformément aux dispositions de la Constitution de la République». «Ainsi, nous saluons le discernement des citoyens, conscients des conspirations et des complots qui se trament contre l’Algérie, désormais connus de tous, et dans l’intérêt suprême de la Nation, nous les appelons à davantage de vigilance quant aux fake news colportées qui visent désespérément à nuire à la stabilité de la Nation», ajoute le communiqué.
Meriem Benchaouia

 

Ce que dit la Constitution

Art. 31. – L’Algérie se défend de recourir à la guerre pour porter atteinte à la souveraineté légitime et à la liberté d’autres peuples. Elle s’efforce de régler les différends internationaux par des moyens pacifiques. L’Algérie peut, dans le cadre du respect des principes et objectifs des Nations unies, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, participer au maintien de la paix.
Art. 91. – Outre les pouvoirs que lui confèrent expressément d’autres dispositions de la Constitution, le président de la République jouit des pouvoirs et prérogatives suivants : 1)- il est le chef suprême des Forces armées de la République et le responsable de la Défense nationale ; 2)- décide de l’envoi des unités de l’Armée nationale populaire à l’étranger après approbation à la majorité des deux tiers (2/3) de chaque chambre du Parlement.

M. B.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img