15.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Presse française : que reste-t-il de la liberté d’expression ?

L’achat du JDD cet été par Vincent Bolloré, le fameux milliardaire conservateur, a fait débat auprès des journalistes de la rédaction et par ricochet chez les journalistes français. Le propriétaire de CNews déclarait que sa détention d’un média n’influait pas sur la liberté d’expression de la rédaction, selon lui, il peut proposer, suggérer un avis, mais que la liberté de parole de ses rédactions ne serait pas en risque. On peut aujourd’hui constater que ce n’est pas vraiment, voire pas du tout le cas. Les journalistes n’hésitent plus à donner des avis plus que tranchés sur des sujets très sensibles et opèrent un tribunal médiatique. À la place des juges, des chroniqueurs, les mêmes têtes, toujours les mêmes intervenants à la télé. Les journalistes français se retrouvent ainsi, malgré eux, enchaînés et tenus par les propriétaires des médias pour lesquels ils travaillent, bien que certains, peut-être sincèrement parfois, réfutent ce constat.
Mehdi Mahmoudi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img