22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Prenant à témoin la baisse de tension sur les hôpitaux: Covid : Benbouzid tacle ceux qui doutent de la véracité des chiffres

«Tous ceux qui ont encore des doutes sur les chiffres (avancés par son département) de la pandémie de coronavirus n’ont qu’à se rendre eux-mêmes dans les différents services dédiés pour constater de visu qu’il n’existe pas de tension». C’est la réponse de Abderrahmane Benbouzid, ministre de la Santé, aux rumeurs remettant en cause l’exactitude des bilans communiqués quotidiennement sur le développement de la situation épidémiologique du Covid-19 dans le pays.

Par Lynda Naili

A ce titre, lors de sa visite d’inspection à l’Hôpital Nefissa- Hamoud (ex-Parnet), Alger, le Pr Benbouzid, s’adressant à ceux qui ne croient pas à la réalité des statistiques divulguées au quotidien par le Dr Djamel Fourar, porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie de coronavirus, rétorquera : «Tous ceux qui ont encore des doutes sur les chiffres (avancés) de la pandémie de coronavirus n’ont qu’ à se rendre eux-mêmes dans les différents services dédiés pour constater de visu qu’il n’existe pas de tension». Dans ce contexte, Benbouzid, évoquant la situation sanitaire au pays, a maintenu que celle-ci, après avoir connu une augmentation du nombre de cas de contamination, est désormais «stable». En effet, la centralisation et l’interdiction de publier au niveau local les bilans journaliers de l’évolution de la pandémie de Covid-19 a fait que la réalité des chiffres officiels est régulièrement contestée et mise à mal, aussi bien lors des périodes qui ont enregistré des pics que ces derniers jours où les contaminations ont entamé leur courbe décroissante. D’une manière où d’une autre, des voix s’élèvent, sur les réseaux notamment, pour discréditer les chiffres annoncés.
Auparavant, à l’entame de sa visite à l’Hôpital Nefissa-Hamoud (ex-Parnet), à Alger, le ministre de la Santé, accompagné notamment de Smail Mesbah, ministre délégué en charge de la Réforme hospitalière et également membre du Comité scientifique en charge de la lutte contre le coronavirus au ministère de la Santé, ainsi que du wali d’Alger, Youcef Chorfa, a annoncé la reprise progressive des activités au niveau de certains blocs chirurgicaux en charge d’autres pathologies plus courantes. Une annonce faite en inspectant les différents services, les salles de soins et autres blocs opératoires dudit hôpital. En outre, constatant l’état d’avancement des travaux de réhabilitation et d’équipement du service des Urgences infantiles dudit hôpital, il appellera à l’accélération de la cadence des travaux et fera savoir que les différents hôpitaux de la capitale seront eux aussi progressivement réaménagés et dotés de nouveaux services des urgences répondant aux attentes des citoyens, et ce, «en vue de soulager la pression sur les structures existantes». En outre, Benbouzid recommandera aux responsables des urgences de créer des salles d’attente ainsi qu’un couloir d’entrée spécial aux porteurs du virus qui soit indépendant de l’entrée empruntée par les autres malades, et ce, pour éviter les risques de contamination en milieu hospitalier par contact humain. Par ailleurs, il indiquera que les hôpitaux Mustapha- Pacha et Nefissa-Hamoud seront prochainement dotés d’équipements médicaux hyper sophistiqués, de dernière pointe, avant de généraliser cette opération à l’ensemble des structures hospitalières du pays. Ceci étant, Benbouzid évoquera également «la possibilité pour l’Hôpital Nefissa-Hamoud d’endosser certaines spécialités supplémentaires». Notons que tout au long de sa visite, le Pr Benbouzid n’aura pas manqué de réitérer son hommage aux différents personnels de la santé «mobilisés» dans la lutte quotidienne contre la pandémie de coronavirus.


L. N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img