22.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Premières pluies d’automne dans différentes wilayas du pays : Risque d’inondations, l’inévitable casse-tête

Hier, premier jour de l’automne, de fortes pluies se sont abattues sur différentes wilayas du pays, provoquant inondations et embouteillages.

Par Louisa Ait Ramdane

Les pluies automnales qui se sont abattues hier sur l’Algérie ont causé des inondations et beaucoup de désagréments. Les eaux pluviales ont provoqué d’énormes embouteillages sur certains axes routiers. Fort heureusement, aucune perte humaine n’est à déplorer. Les pluies ont coïncidé avec le premier jour de la rentrée scolaire. Les images et vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent les inondations au niveau de certains quartiers d’Alger, tels que la Place du 1er-Mai, Ouled Fayet, Baba Hassene, Kouba, Bir Khadem… où plusieurs trémies ont été inondées.
La trémie du 1er-Mai a été submergée par les eaux, ce qui a contraint les autorités concernées à la fermer à la circulation automobile. A chaque précipitation, les trémies deviennent des piscines à cause du problème de drainage des eaux.
Ces pluies matinales ont causé également des inondations à l’avenue de l’ALN et à la nouvelle ville de Sidi Abdallah.
Les chutes de pluie ont également causé la fermeture provisoire de l’autoroute Bous Ismail, Tipasa-Zeralda, Alger, jusqu’à pompage complet des eaux et dégagement des regards obstrués. La circulation s’est complètement arrêtée et des milliers d’automobilistes ont été bloqués. Une décision a été prise dans la matinée pour la fermeture provisoire de l’autoroute Tipasa-Alger, suite à l’obstruction des regards à son niveau, à cause des déchets des surfaces agricoles avoisinantes et de l’accumulation des ordures, a indiqué, à l’APS Mohamed Bouazgui, directeur des travaux publics de la wilaya. Les usagers de cette route, de et vers Tipasa, ont été déviés vers l’échangeur -Est de la ville de Bou Ismail, pour ensuite prendre la RN11, en passant par Fouka Marine, puis Daouda Marine, avant de rejoindre de nouveau l’autoroute de Zeralda pour ceux qui se dirigent vers Alger, ou prendre la pénétrante de Khemisti, pour ceux qui veulent rejoindre Tipasa.
Les éléments de la Protection civile ont retiré deux voitures coincées aux alentours d’un oued dans la commune de Sabt Aziz (Médéa), sans enregistrer de pertes humaines.
Dans la même wilaya, les services de la Protection civile sont intervenus pour le pompage des eaux dans un Centre de formation professionnelle de Beni Slimane, et au sein d’une école primaire à Sekhairia, sans enregistrer de pertes. Des opérations de pompage similaire ont été menées dans certains logements, bâtiments et équipements, à travers les communes de Shallala Al-Adawra, Al-Amariah, Mujbar, Ben Shakaou, Wamri, Al-Sawaqi, Beni Slimane et Qasr Al-Boukhari.
Dans cette même wilaya, la route n° 19 reliant la commune de Azziz à Oum Djalil a été fermée à la circulation à cause de la remontée des eaux de l’oued Bekmouri.
Les services de la Gendarmerie nationale ont annoncé la montée du niveau de l’eau de quelques rivières. Le niveau de l’oued Mazafran, sur la côte Ouest de la capitale, a sensiblement augmenté suite aux fortes précipitations qui ont commencé dans la matinée.
Encore une fois, les intempéries ont mis à nu la défaillance des collectivités locales dans la gestion des catastrophes naturelles. Chaque année, l’Algérie enregistre des inondations parfois meurtrières en raison de pluies torrentielles et du manque d’entretien des réseaux d’évacuation. Dans la plupart des cas, les inondations sont causées par l’obstruction des avaloirs. A la moindre goutte de pluie, les villes se noient. Rues gorgées d’eau, circulation automobile bloquée, des inondations, des dégâts matériels… Le même épisode se répète à la même période de l’année.
Un Bulletin météo spécial émis par l’Office national de météorologie avaient annoncé de fortes averses de pluie accompagnées de grêle sur les wilayas du Centre, notamment Chlef, Aïn Defla, Tipaza, Alger, Blida, Boumerdès, Béjaïa, Tizi Ouzou, Jijel, Skikda, Bouira, Médéa. Un deuxième BMS concernant les Hauts-Plateaux a été émis par les mêmes services et concerne notamment les wilayas de Sétif, Bordj Bou- Arréridj, M’sila, Djelfa, Tiaret, Tissemsilt, Saïda, Sidi Bel- Abbès.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img