20.9 C
Alger
samedi 25 juin 2022

Pour une contribution des étudiants dans l’information de l’opinion mondiale: Appel à des recherches académiques sur les essais nucléaires français en Algérie

Des chercheurs ayant pris part, samedi à Blida, à une journée d’étude organisée à l’occasion du 61e anniversaire tragique des premiers essais nucléaires effectués par l’occupation française dans le sud de l’Algérie, ont appelé les étudiants universitaires à réaliser des recherches académiques sur ce crime contre l’humanité que la France tente de dissimuler.
Les enseignants universitaires, qui ont participé à cette journée organisée à l’initiative de l’association scientifique et culturelle «Ben Djelloul» en collaboration avec la direction des Affaires religieuses, ont plaidé pour une «contribution des étudiants dans l’information de l’opinion mondiale sur les essais nucléaires français en Algérie, qui ont débuté le 13 février 1960 dans la région de Hammoudia à Adrar et se sont poursuivis jusqu’en 1966».
Les étudiants doivent «élaborer des recherches pour faire la lumière sur ce crime, dont les conséquences subsistent à ce jour», a-t-il affirmé.
Abderrahmane Tounsi, enseignant à l’Université de Khemis Miliana (Ain Defla), a assuré que la France «tente de faire passer sous silence la série d’explosions nucléaires menées lors de l’occupation dans le désert algérien, et dont la force équivaut à plusieurs fois les explosions de Hiroshima au Japon».
Le but de la France est de «brouiller les faits et préserver sa belle image de pays démocratique et de liberté, faisant fi de l’atrocité de ce crime et de ses graves conséquences sur l’homme, l’animal et l’environnement», a-t-il déploré.M. Tounsi a également souligné «l’important rôle» de l’étudiant algérien dans la «mise à nu de l’histoire et des conséquences de ces essais nucléaires, qui ont permis à la France d’accéder au club des puissances nucléaires, sur le compte du peuple algérien», déplorant le fait que le monde se rappelle des «victimes et conséquences des explosions d’Hiroshima, de Nagasaki (Japon) et de Tchernobyl, mais semble omettre celles des explosions de Reggane».
Pour sa part, Abdelfatah Laaroussi, spécialiste en histoire et enseignant à
l’université d’Adrar, a souligné le rôle de l’Imam dans «l’information des citoyens, notamment les jeunes générations, sur ce crime atroce en l’abordant dans leurs prêches, pour que nul n’oublie les génocides que la France a commis à l’encontre des Algériens et qu’elle persiste à refuser de reconnaître ou du moins de présenter une réparation morale et matérielle aux victimes».
Hamel Sidi Amroucne, président d’une association à Adrar et chercheur spécialisé dans ce crime, a salué la tenue de cette journée d’étude à Blida, sous le signe «Un peuple qui refuse d’oublier les crimes de Reggane/Adrar», estimant que l’initiative «confirme l’unité du peuple algérien et la solidarité des populations du nord avec leurs parents et proches du sud».
«La même douleur est vécue par le peuple algérien face à ce crime contre l’humanité, dont les séquelles subsistent à ce jour à cause des déchets nucléaires et des matériaux contaminés enfouis dans des endroits encore inconnus à ce jour», a-t-il assuré.
Parmi les effets désastreux des essaies nucléaires passés sous silence, M. Sidi Amrouche a cité les «malformations congénitales toujours d’actualité dans la région de Reggane et ses environs, où la venue d’un bébé, qui doit normalement être une source de bonheur et de joie sous d’autres cieux, est toujours accompagnée de crainte et d’appréhension dans ces régions».
Ces essais nucléaires représentant, en vertu du droit international, une violation des droits humains, sont également à l’origine de l’apparition de nombreux types de cancer dans la région, dont le cancer de la peau et du sang, une hausse des malades atteints de myopie et des inadaptés mentaux, outre la disparition de nombreuses espèces d’oiseaux et de reptiles, parallèlement à une importante baisse de la ressource animale.
Hania T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img