11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Pour s’imposer sur le marché mondial de l’énergie / Mourad Preure : «L’Algérie a aujourd’hui une opportunité qui ne se représentera jamais»

L’Algérie a aujourd’hui une opportunité qui ne se représentera jamais, notamment dans ce contexte de reconfiguration mondiale et de crises économique et énergétique, a estimél’expert en énergie, Mourad Preure. Lors de son passage à l’émission «Invité de la rédaction» de la Chaîne 3 de la Radio nationale, le consultant international Mourad Preure a mis l’accent sur «la nécessité d’adopter une stratégie permettant de s’imposer sur le marché mondial de l’énergie et de capter les investissements en quête de stabilité et de ressources».
En plus de sa place, de plus en plus importante, sur le marché énergétique, l’expert a recommandé aux dirigeants de saisir cette opportunité en adoptant une «démarche agressive» non pas en tant que simple exportateur, mais en qualité de pays transformateur des produits énergétiques et de terre attractive pour les investissements étrangers, particulièrement européens.
Selon l’expert, les pays occidentaux se replient maintenant sur le gaz, provoquant même une augmentation des prix. Il a assuré sur ce point que «toutes les étoiles sont alignées en faveur de l’Algérie et son pouvoir de négociation n’a jamais été aussi fort». «Pour l’Algérie, il y a un alignement des étoiles. Son pouvoir de négociation n’a jamais été aussi fort en matière énergétique», a-t-il précisé. «C’est une opportunité qui ne se représentera peut-être jamais. L’Algérie doit saisir cette occasion. Je ne vois pas mon pays en tant qu’exportateur de matière première, mais je le vois comme un acteur énergétique. Nous avons un potentiel énorme, une compagnie nationale, … l’Algérie doit donc saisir cette chance pour se redéployer», a indiqué l’intervenant. «Le gaz est un levier sur la base duquel on peut avoir des ambitions stratégiques. Il faut saisir cette opportunité pour renforcer sa position concurrentielle», a-t-il insisté. L’expert a noté, dans ce sens, que «tous les pays ont compris que l’Algérie a honoré ses contrats gaziers même au temps de la guerre civile, ce qui fait d’elle un partenaire fiable, crédible et incontournable».Mourad Preure a souligné que «l’Algérie est une pile à ciel ouvert, les Européens doivent revenir avec des partenariats stratégiques qui engagent nos universitaires, nos industriels et nos énergéticiens». Selon lui, l’industrie de la liquéfaction du gaz naturel va exploser, car la part dans les échanges gaziers va passer de 48 % en 2030, à 56 % en 2050. «C’est vraiment l’industrie qui va porter des solutions en matière gazière. Or nous avons l’expérience». Ainsi, l’expert a lancé un appel aux décideurs pour profiter de cette conjoncture. «Je m’adresse aux décideurs. Il faut que l’Algérie profite de cette évolution exponentielle de la liquéfaction car tous les procèdes sont opérés en Algérie», a ajouté l’invité de la Chaîne 3.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img