22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Pour permettre à leurs propriétaires d’exercer leur activité / Oran : plus de 35 dossiers d’investissement traités

La commission de wilaya de suivi des problèmes d’investissement à Oran a traité plus de 35 dossiers, permettant aux intéressés d’exercer leurs activités, a annoncé, lundi, le wali, Said Sayoud.

Par Faten D.

Dans une déclaration à la presse en marge de la manifestation «Fête de la clémentine Misserghine», organisée à la place «1er-Novembre 1954» de la commune de Messerghine, M. Sayoud a indiqué que plus de 35 dossiers d’investissement ont été traités avec la remise de tous les documents à leurs dépositaires, dont ceux de pouvoir exercer leurs activités dans divers types d’investissement.
Le traitement de ces dossiers a eu lieu au niveau de la commission de wilaya chargée du suivi des problèmes d’investissement et deux dossiers comportant des litiges ont été soumis à la commission nationale pour étude, a-t-on fait savoir, soulignant que tous les investisseurs qui rencontrent des problèmes ont le droit de les soumettre à la commission de wilaya des recours pour les résoudre.
Concernant la zone des mini-activités, le wali a annoncé
qu’une commune modèle sera retenue prochainement par le conseil exécutif de la wilaya, déclarant : «Nous entamerons les travaux d’aménagement qui seront à la charge du budget de wilaya et nous mettrons les terrains d’assiette nécessaires à la disposition des jeunes désireux investir et nous les accompagnerons dans la concrétisation de leurs projets».
Le chef de l’exécutif de la wilaya a indiqué que la commune choisie doit disposer du foncier et jouir d’un emplacement approprié dans une zone proche des différents réseaux, ajoutant que l’opération sera généralisée au restant des communes après évaluation.

Une dotation de plus de 20 millions DA pour booster la filière des agrumes
Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a alloué une enveloppe financière de plus de 20 millions DA pour «booster» la filière des agrumes et l’extension de cette culture dans la wilaya d’Oran, connue pour la production d’oranges ayant pour label «Clémentine de Misserghine», a-t-on appris lundi du directeur des services agricoles (DSA), Rahamia Rachid.
Cette enveloppe financière est destinée pour acquérir les serres et intensifier les produits agrumicoles à Oran, notamment dans les régions de Misserghine et de Boutlélis qui connaissent, année après année, un bond quantitatif et qualitatif en matière de production ayant atteint cette saison dans la wilaya, plus de
60 000 quintaux de diverses variétés d’agrumes, a indiqué Rahamia Rachid à l’APS, en marge de la fête de la «Clémentine de Misserghine», organisée à la place du 1er-Novembre de la commune éponyme.
Le DSA a annoncé qu’il sera procédé à l’extension des superficies, estimées actuellement de 500 ha à 1 200 ha, au titre du programme 2021-2025. Pour sa part, le président du Conseil interprofessionnel de la filière agrumes d’Oran, Derbal Mohamed, a fait part d’un programme élaboré de concert avec l’association de wilaya «Clémentine de Misserghine» pour l’extension de la culture des agrumes à Oran pour la période de 2022 à 2026, avec la plantation chaque année de 300 hectares, annonçant le lancement prochain de la plantation de 66 ha d’oranges de variété «Clémentine de Misserghine». Le président de l’association de la wilaya «Clémentine de Misserghine», Khellil Benkhedda, a fait observer que l’extension des superficies d’agrumes à Oran nécessite une disponibilité de l’eau et l’octroi d’autorisation pour le fonçage de puits pour les besoins des vergers agrumicoles, soulignant que «les puits dont ont bénéficié les producteurs ne suffisent pas pour intensifier la production agrumicole». En réponse aux préoccupations des producteurs d’agrumes d’Oran, lors d’une exposition des produits agrumicoles organisée à l’occasion de la fête «Clémentine de Misserghine», le wali d’Oran, Saïd Sayoud, a déclaré qu’une étude sera effectuée par des spécialistes en ressources en eau pour trouver des solutions au manque d’eau au niveau de cette région, particulièrement les eaux souterraines. La fête de la «Clémentine de Misserghine» a vu la participation de près de 40 exposants-producteurs pour montrer au public les diverses variétés d’oranges dont la Clémentine de Misserghine, connue dans les régions de Misserghine et de Boutlélis, et valoriser et soutenir ce produit en voie de labellisation, en plus de la présence de représentants de centres de formation, de spécialistes en agriculture de Hassi Bounif et autres instances, à savoir la station régionale de la protection des végétaux, la Caisse nationale de mutualité agricole (Cnma) et la Banque de l’agriculture et du développement rural (Badr), de même que les dispositifs d’aide à l’emploi des jeunes. Cette manifestation a été organisée par la Chambre d’agriculture en partenariat avec la DSA de la wilaya d’Oran, le Conseil interprofessionnel de la filière des agrumes et l’Association des producteurs de clémentine.
F. D.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img