20.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Pour les Scouts musulmans algériens: «Seuls les spécialistes habilités à expliquer le contenu du projet de la révision de la Constitution»

La compréhension de la mouture de la Constitution devant être soumise au référendum le 1er novembre prochain requiert l’organisation à travers le pays de rencontres entre la société civile et des spécialistes du droit constitutionnel, seuls habilités à assumer cette mission, a indiqué avant-hier à M’sila, le commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), Abderahmane Hamzaoui. «L’annotation du projet de la révision de la Constitution revient aux spécialistes de la question et non à ceux qui aspirent à semer la confusion», a précisé M. Hamzaoui, dans une allocution prononcée à l’occasion d’un forum de wilaya de la société civile et des jeunes autour du projet de l’amendement constitutionnel, tenu à la bibliothèque principale de la lecture publique du chef- lieu. Il a ajouté que l’organisation de rencontres et d’espaces de débats reste «le meilleur moyen d’échanger les idées et de dégager de véritables perspectives qui constituent le prolongement du Hirak des jeunes du 22 février». D’autre part, M. Hamzaoui a relevé que «la mouture de la Constitution instaure la stabilité voulue par le peuple algérien, loin de toute confusion et surenchère politique, pour aller vers une réelle croissance économique», appelant le peuple algérien à exprimer sa position le jour du référendum pour que le texte constitutionnel «soit considéré comme un contrat social auquel se réfèreront les Algériens à l’avenir». Le commandant général des SMA a, par ailleurs, souligné que deux axes ont été abordés «pour la première fois par la Constitution et concerne, le premier, la société civile et le rôle qui lui est dévolu dans l’édification de l’Algérie nouvelle dans le cadre de la démocratie participative», un rôle qui «ne peut être mené à bien qu’à condition de rompre avec les anciennes pratiques basées sur la subordination, le favoritisme et autre financement occulte», a-t-il dit. L’autre axe abordé par l’amendement de la Constitution est celui des jeunes qui «se doivent de rompre avec le défaitisme et la négativité et d’investir le champ politique, économique et social». Dans ce contexte, le commissaire de la wilaya de M’sila des Scouts musulmans algériens, Azzedine Guetouche, a affirmé que «la rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans la même lignée de la mouture de la Constitution soumise au référendum en ce qui concerne l’importance de la société civile dans l’édification du pays et la consécration de la démocratie participative tout en veillant à la préservation des constantes nationales». Cette rencontre a donné lieu à plusieurs interventions dont «L’importance de la révision de la Constitution dans l’édification d’une Algérie forte et moderne» du professeur Hamza Khadri, «La place des jeunes dans la nouvelle Constitution», présentée par Dr Akram Settih de l’université de M’sila, «La place de la femme dans la nouvelle Constitution» par Dr Fatima Righi et «Le rôle de la société civile dans l’amendement de la Constitution» du Dr El Tayeb Betta.
Yacine N.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img