21.9 C
Alger
lundi 20 mai 2024

Pour faire face aux défis et mutations de la société humaine: Nécessaire codification des règles de la morale

Les participants à un colloque international sur les méthodes de codification des règles et des concepts moraux, organisé dimanche à l’université d’Oran 1 «Ahmed-Benbella», ont appelé à œuvrer à codifier les règles morales pour faire face à la régression morale dans le monde et à protéger les sociétés humaines des défis auxquels elles sont confrontées. Dr Dahou Faghrour, doyen de la Faculté des lettres et des sciences islamiques de l’Université d’Oran 1, a affirmé, lors de cette rencontre organisée par le Laboratoire des études coraniques en collaboration avec le département de civilisation islamique de la même université, que «le monde nécessite actuellement une conversion des règles morales islamiques en textes juridiques, permettant de faire face aux défis qu’affronte la société humaine confrontée à des mutations rapides qui menacent son existence, violentes soient-elles comme les guerres que connaissent de nombreuses régions dans le monde, ou pacifiques comme les dangers de l’intelligence artificielle et autres».
Pour sa part, Dr Ounis Guergah, de l’Institut européen des sciences humaines de France, a indiqué que «les règles de morale islamiques nécessitent un effort de spécialistes pour les codifier comme universelles qui servent les êtres humains en général, quelles que soient leurs croyances et imposent aux Musulmans d’y adhérer, quelle que soit la partie avec laquelle ils traitent», faisant savoir qu’«elles se caractérisent également par l’intégration des aspects de la vie, de la relation de l’homme avec son Créateur, avec les autres en tant qu’individus et avec la société locale et humaine». Dr Lakhdar Lakhdari, enseignant à la Faculté des sciences humaines et sciences islamiques de l’université d’Oran, a indiqué que «la codification des règles de la morale est passée par plusieurs étapes dans l’histoire du monde musulman et a vu la contribution d’écoles de pensée, dont l’école soufie».
«Il faut actuellement œuvrer à codifier les règles morales suivant une vision rassembleuse ne laissant aucun domaine à la divergence entre savants dans différents arts du savoir et permettant de traiter les mutations», a-t-il ajouté.
Dr Ahmed Djaballah, de l’Institut européen des sciences humaines de France, a souligné que «la perpétuation de la bonne conduite morale fait partie des objectifs fondamentaux du message du Prophète Mohamed (QSSL)», affirmant que l’appel à codifier les règles de la morale est devenu une revendication de nombreux gens, dont les savants non musulmans.
Dr Serir Hadj Kheira, directrice du Laboratoire des études coraniques, a noté que ce colloque, qui a vu la participation de 70 chercheurs du pays et de
l’étranger, vise à réguler les méthodes de formulation du terme moral, à valoriser la règle morale puisée d’approches juridiques contemporaines et à présenter les approches contemporaines dans la formulation et la codification du concept moral et la méthodes de sa réflexion sur la réalité et les pratiques scientifiques.
Hani Y./APS

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img