32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Pour faire face au Covid-19 : Large vaccination, le grand défi de la rentrée

Une opération de vaccination exceptionnelle sera lancée à partir du 4 septembre et durera jusqu’à la fin de l’année. Cette campagne sera sanctionnée par un «big day», prévu le 11 septembre, en vue de vacciner un maximum d’Algériens.

Par Louisa Ait Ramdane

En prévision de la rentrée sociale, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, prévoit une vaste opération nationale de vaccination à compter du 4 septembre prochain, et ce, en collaboration avec plusieurs départements ministériels, les walis et les présidents d’APC. Cela, en plus de l’obligation de vacciner le personnel de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle, mais aussi les étudiants, avant le lancement des rentrées scolaire et universitaire, dans le but d’assurer une rentrée pédagogique et sociale sécurisée, selon une directive du président de la République.
Le ministre a expliqué que cette opération, qui se fera parallèlement à la rentrée sociale, durera jusqu’à la fin de l’année. «Des staffs médicaux seront mobilisés ainsi que des autocars dotés de tous les moyens nécessaires pour sillonner les villages et cités, en vue de vacciner un maximum de citoyens», a affirmé Benbouzid, ajoutant que «les équipes médicales travailleront par vacation 24h/24h y compris les week-ends». Cette campagne nationale sera sanctionnée par «le big day de la vaccination», prévu le 11 septembre, où les efforts seront redoublés et les moyens mobilisés pour vacciner un maximum de citoyens, a indiqué le ministre, assurant que les statistiques de vaccination seront communiquées en coordination avec les médias lors de cette journée. Une journée qui sera largement médiatisée, a soutenu le ministre, souhaitant que l’Algérie enregistre un maximum de vaccinés, ce qui permettra «à notre pays d’occuper une place honorable parmi les Etats qui nous ont précédés dans cette initiative».
Lors d’une rencontre avec les directeurs de la santé et des établissements hospitaliers des wilayas du pays par visioconférence, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a évoqué la mise à disposition de toutes les capacités matérielles et humaines pour faire de cette opération un succès, qui se poursuivra jusqu’à atteindre le plus grand nombre de citoyens vaccinés.
Lors de son intervention, le ministre de la Santé a rappelé que l’opération de vaccination reste la seule solution pour assurer une rentrée sociale sûre, annonçant la réception imminente de 5 millions de doses de vaccins contre le coronavirus (Covid-19), qui sera suivie de trois autres lots d’ici la fin de l’année.
Pour réussir l’opération, a-t-il poursuivi, les services de santé, les hôpitaux et les différentes autorités chargées de la vaccination continueront leur travail, et seront appuyés par des bus et des ambulances pour se rendre aux citoyens dans les zones densément peuplées, les écoles, les villages, les nouveaux quartiers AADL et bien d’autres.
À cet égard, le ministre a fait savoir qu’une carte sanitaire avait été établie, en coordination avec les walis et les walis délégués, pour déterminer les zones vers lesquelles se rendront les bus de vaccination, faisant état du lancement d’une campagne de sensibilisation en collaboration avec des radios locales, les médias et la société civile pour atteindre le plus grand nombre de citoyens à vacciner.
Revenant sur la situation sanitaire et faisant état de la baisse continue des contaminations, Benbouzid a estimé que la situation peut être qualifiée de stable. Ce qui va permettre, a-t-il précisé, une rentrée sociale et scolaire «calme et stable».
Dans l’objectif de valoriser et d’encourager les efforts des employés de la Santé, le ministre a annoncé «la révision des statuts de tous les professionnels du secteur», outre la «révision du système sanitaire» et l’évaluation des établissements hospitaliers et de santé.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img