12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Pour dynamiser ses activités Bourse d’Alger : bientôt un système de cotation digitalisé

La Bourse d’Alger compte mettre en place prochainement un nouveau système de cotation digitalisé, permettant à terme de réaliser des transactions par internet.
La Bourse d’Alger entend franchir un stade de performance qui lui permettra d’assumer son rôle convenablement. Ainsi, elle se dotera prochainement d’un nouveau système de cotation électronique, aux mêmes standards que les Bourses internationales, capable d’absorber le flux des transactions qui vont arriver sur le marché et lui permettant de dépasser les soucis techniques qui freinent le développement du marché boursier. Il va simplifier l’accès au marché ainsi qu’une meilleure transparence des transactions.
La Bourse d’Alger est en pleine phase de transformation vers le digital, a indiqué, hier, son directeur général, Yazid Benmouhoub. Lors de son passage à l’émission «Invité de la rédaction», de la Chaine 3 de la Radio algérienne, présentée par Souhila El Hachemi, Benmouhoub a précisé qu’«un système de cotation totalement digitalisé est en train de se mettre en place afin de permettre de réaliser des transactions via une plateforme internet».
Il a expliqué, par ailleurs, que les plateformes existantes à travers le monde ne sont pas des propriétés de la Bourse mais celles des intermédiaires.
A une question sur la révision de la loi relative à la monnaie et au crédit, Benmouhoub fera remarquer que cette réforme incarne la transformation profonde qui va toucher le système financier. La mise en place des structures et l’engagement de différents acteurs permettra de réaliser les objectifs assignés à cette réforme, a-t-il expliqué à cet effet.
Pour l’invité de la Chaîne 3, la Bourse d’Alger devrait être un maillon fort dans le financement de l’économie nationale. «La Bourse d’Alger devrait être un maillon fort dans le financement de l’économie nationale. Nous constatons un réel effort de la part des autorités publiques pour revoir ses modèles de financement», a-t-il déclaré. Benmouhoub fera savoir qu’il y a, dans le cadre de ces efforts, «la mise en place de nouveaux leviers de financement qui touchent l’ensemble des entreprises, mais aussi l’élaboration d’un nouvel écosystème dédié exclusivement aux start-up». Selon le DG de la Bourse d’Alger, la réforme bancaire est la mère des réformes. «Dans la révision de l’ordonnance sur la monnaie et le crédit, il y aura la structuration de l’activité bancaire, en plus d’une orientation vers le digital», a-t-il expliqué, avant d’ajouter : «Cela va pouvoir définir le nouveau socle du financement de l’économie nationale».
La Bourse s’est engagée depuis quelques années pour l’acquisition d’un nouveau système de cotation digitalisé. L’autre élément important, c’est la digitalisation de l’économie nationale qui permettra de garantir une meilleure croissance de l’économie. Cela doit toucher l’ensemble des transactions financières, commerciales, e-banking, e-commerce, e-paiement, etc.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img