13.9 C
Alger
mercredi 28 septembre 2022

Pour consacrer la transition numérique escomptée: Appel à l’adoption d’une stratégie nationale commune

Les participants à la première édition du Colloque international sur «Les leviers du développement économique en Algérie» ont appelé, à Koléa (Tipasa), à l’adoption d’une stratégie nationale commune pour consacrer la transition numérique escomptée.

Par Salem K.
Les participants à cette manifestation, organisée par l’Ecole supérieure de commerce de Koléa, en coordination avec l’Institut national des études de stratégie globale (INESG), ont souligné l’importance de coordonner les efforts en matière de développement technologique et numérique, engagé par de nombreuses institutions et organismes, de manière à unifier les visions et générer une stratégie commune et claire qui fera office de levier pour la consécration du développement économique et de la transition numérique escomptés en Algérie.
Dans sa communication, lue à l’occasion au nom du directeur général de l’INESG, Abdelaziz Medjahed, le Dr Mahfoudh Darghoum a cité la «maîtrise de la technologie, qui est un impératif de tout développement économique parmi les défis et enjeux auxquels le monde est confronté actuellement». Il a souligné, à cet effet, l’importance de mettre en synergie les efforts de tous les acteurs pour consacrer les objectifs escomptés, notamment à la lumière de la disponibilité d’une volonté politique pour soutenir cette entreprise, a-t-il dit, rappelant, à cet égard, les «engagements du président de la République, qui a fait de 2022 une année pour le décollage économique et l’innovation technologique, en réitérant à plusieurs reprises la nécessité de s’intéresser à la recherche scientifique et technologique pour que l’industrie algérienne puisse atteindre un taux de
15 % de la production nationale brute». Pour sa part, le représentant de Sonelgaz, Mdeb Abdallah, a évoqué l’expérience de son entreprise en matière de transition numérique, entamée depuis 2009. Un fait qui lui a permis, a-t-il dit, de «développer des programmes et des systèmes d’information 100 % algériens, et de consacrer son autonomie technologique».
Il a souligné l’importance d’établir une stratégie numérique commune, claire et globale, pour la mettre au service du développement économique en Algérie. Quant au directeur du développement au Ministère de l’Industrie, Djalili Karim, il a axé son intervention sur la relance industrielle «Besoins et leviers», sur le système national de développement en vigueur, soulignant la nécessité d’une coopération intersectorielle pour servir le développement et assurer l’émergence des start-up. Le représentant du ministère des Postes et Télécommunications, Achacha Bilal, a plaidé pour la nécessité de l’élaboration d’une loi globale sur le commerce électronique en Algérie, en raison de l’imbrication de plusieurs secteurs dans cette activité, outre l’importance de création d’un organisme ou structure représentative de ce type de commerce pour mettre fin au commerce électronique parallèle. Pour sa part, Aheddane Zouhir, représentant de Sonatrach, a signalé la démarche de cette dernière pour renforcer ses relations avec les établissements universitaires et les centres de recherche, à travers la signature d’accords stratégiques, constructifs et efficients, en vue de la mise en place d’un système national de recherche et de développement, pas seulement propre à l’entreprise Sonatrach. Le responsable a également exposé l’expérience du leader national des hydrocarbures dans le monde du numérique et des systèmes d’information. A noter la tenue d’une exposition regroupant les réalisations et innovations technologiques de start-up et de centres de recherche scientifique civils et militaires, en marge de cette manifestation.
S. K.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img