18.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Ports commerciaux: Des instructions pour le lancement du projet d’un port spécialisé

Le ministre des Transports, Abdellah Moundji, a donné des instructions pour le lancement du projet d’un port spécialisé comme expérience pilote, afin de mettre en œuvre le processus de spécialisation des ports en fonction des qualifications, des déterminants et de l’intensité de l’activité, et la disponibilité de tous les moyens matériels et humains, indique un communiqué du ministère.

Par Salem K.

Ces instructions ont été données lors d’une réunion présidée par le ministre et organisée dans le cadre de l’opération d’organisation de l’activité des ports de commerce, en présence de responsables du ministère et de plusieurs responsables de ports commerciaux et d’institutions spécialisées dans le domaine du transport maritime, précise le communiqué. La réunion a été consacrée à l’examen de «l’organisation du transport au niveau de ces structures vitales, et ce, à travers la répartition de l’activité entre les différents ports nationaux, d’une part, et la question de la spécialisation de l’activité portuaire, d’autre part, à travers le lancement du projet d’un port spécialisé en tant qu’expérience pilote», ajoute-t-on de même source. Le ministre a rappelé la problématique du «déséquilibre du programme de distribution de la mobilité commerciale dans les ports et le monopole imposé par certains établissements portuaires de la plus grande part d’activité au détriment d’autres». «Cette situation coûte à l’Etat des sommes colossales en raison de l’arrêt prolongé des navires aux abords de nos ports», a-t-il déploré
A cet effet, le ministre a instruit le P-DG de Serport de «composer une équipe de travail dont des cadres et des compétences, en vue de mettre en place un plan de travail qui permettra la distribution équitable de l’activité entre les ports et réduira la pression sur les ports dans un délai ne dépassant pas un mois, en sus de la mise en place d’un mécanisme d’évaluation périodique de l’opération à travers la tenue de séances de travail tous les dix jours». Concernant la spécialisation des activités portuaires, et en application des arrêtés précédents, «le ministre a accordé un délai de deux mois pour la désignation d’un port pilote à cet effet, prenant en considération l’intensité des activités, la disponibilité des moyens et outils logistiques, matériels et humains. Cette opération sera évaluée périodiquement tous les 15 jours», a conclu le document.
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img