20.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Polyarthrite rhumatoïde: Un diagnostic précoce vivement recommandé pour éviter les déformations des membres

Le chef de service de rhumatologie de l’Etablissement hospitalier «Medjeber-Touhami» d’Aïn El Turck (Oran), Dr Mohcine Medjadi, a insisté, lundi, sur l’impératif de faire un diagnostic précoce sur la polyarthrite rhumatoïde (PR) devenue une des causes de déformation des membres.
Le spécialiste a indiqué à l’APS, en marge de la clôture d’une campagne de sensibilisation et de diagnostic précoce de la polyarthrite rhumatoïde, que cette maladie, qui touche actuellement les femmes de 20 à 40 ans plus que les hommes, affecte les articulations, provoque beaucoup de douleurs chez les sujets atteints et se termine souvent par la déformation des membres de manière irréversible.
«Cette maladie chronique, si elle n’est pas prise au sérieux, peut provoquer des érosions aux membres et des déformations des mains et des pieds qui peuvent conduire à un handicap corporel doublé d’un impact psychologique négatif dans la mesure où le sujet atteint ressent des douleurs au niveau des articulations et trouve énormément de gène, voire des difficultés à faire le moindre geste, comme marcher ou encore ouvrir une bouteille», a-t-il expliqué.
Selon Dr Medjadi, «on ne peut en aucun cas soigner un malade ayant atteint la phase de déformation, mais seulement alléger sa douleur», soulignant que pour éviter cet état de fait «il est conseillé de faire un diagnostic précoce. A travers ce dépistage, a-t-il soutenu, il est possible de traiter la douleur des articulations avant complications et il est recommandé de faire de la rééducation fonctionnelle et d’apprendre aux malades des gestes qui paraissent simples pour de nombreux personnes, à savoir se mettre debout, s’asseoir, ouvrir une bouteille ou une porte, sauf que ce geste s’avère difficile pour un individu atteint de cette maladie».
Au sujet de la campagne de sensibilisation et de dépistage de trois jours, le praticien spécialiste a fait savoir que près de 180 tests de diagnostic ont été effectués depuis samedi dernier, donnant lieu au dépistage de 26 cas confirmés de PR, en attendant le reste des analyses prises en charge par le laboratoire partenaire à cette campagne.
Cette rencontre de sensibilisation a attiré de nombreux malades en provenance de plusieurs wilayas dans l’ouest du pays, à l’instar de Sidi Bel-Abbès, Mascara, El Bayadh, Relizane, Mostaganem, Aïn Témouchent et Oran.
Les médecins participants ont insisté, lors de cette campagne placée sous le signe «On se tient ensemble», sur la nécessité de consulter un médecin spécialiste dès le moindre signe de pincements ou de douleur continue des articulations, notamment au niveau du poignet, du tendon, du genoux ou encore des doigts des mains et des pieds.
Hocine K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img