21.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Pollution à Batna: Des huiles usagées brûlées à l’origine d’odeurs pestilentielles

Des huiles usagées brûlées sont à l’origine d’odeurs pestilentielles et désagréables ressenties à travers la ville de Batna au cours des dernières 24 heures. «Une quantité considérable d’huiles usagées brûlées a été retrouvée dans l’un des oueds de la région montagneuse de Condorcet dans la commune de Oued Chaâba, non loin du chef-lieu de wilaya», a précisé le directeur local de l’environnement, Toufik Dekhinet, soulignant que «la vitesse du vent et la hauteur du lieu par rapport à la ville ont contribué à la propagation de ces odeurs entêtantes et déplaisantes qui ont suscité de nombreuses plaintes des citoyens».
Le lieu en question a été inspecté cet après-midi par les services concernés, y compris des éléments de la Gendarmerie nationale, de la Conservation des forêts, du Parc national de Belezma, ainsi que les services de l’environnement et l’Entreprise publique de wilaya de gestion des centres d’enfouissement techniques, a ajouté la même source qui a appelé les citoyens à «coopérer avec les autorités compétentes pour identifier l’auteur des faits». Selon le même responsable, les services concernés, dont l’Entreprise publique de wilaya de gestion des centres d’enfouissement techniques, vont procéder à l’ensevelissement des résidus de ces huiles après avoir pris les mesures adéquates et mobilisé les équipements nécessaires. Des odeurs nauséabondes à l’origine inconnue s’étaient propagées samedi dernier, à travers les cités du chef-lieu de wilaya, à l’instar de Kechida, la route de Hamla et le pôle urbain Hamla 1, suscitant un profond mécontentement parmi les citoyens qui ont préalablement pensé à une fuite de gaz, ce qui a nécessité l’intervention dimanche d’un représentant de la Société de distribution d’électricité et de gaz sur les ondes de la Radio nationale à Batna pour infirmer cette hypothèse.
Toutefois, après que ces odeurs se soient intensifiées dimanche soir en se répandant à travers les différentes cités résidentielles de la ville atteignant le pôle urbain Hamla 3, les plaintes des citoyens se sont accrues, donnant lieu à de très nombreux commentaires d’interprétations sur les réseaux sociaux qui ont finalement incité les autorités concernées à enquêter sur l’origine de ces émanations désagréables.

Yacine N.

Article récent

Le 28 Septembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img