20.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Plusieurs hectares ravagés par le feu: Vigilance, revoilà les incendies

Plusieurs incendies ont été signalés ces dernières heures à travers différentes localités du pays. Dans la wilaya de Skikda, l’on déplore le décès d’une personne.
S’exprimant à la Radio nationale, le colonel de la Protection civile, Nait Brahim, a fait état de 323 foyers d’incendie enregistrés à travers plusieurs régions du pays. Il a également indiqué que la Protection civile est «intervenue pour l’extinction de 323 incendies de maquis, broussaille et de récolte, à travers plusieurs wilayas du territoire national, ayant causé des pertes estimées à 518,86 hectares de blé, 179 hectares d’orge, 3 720 arbres fruitiers, 11 477 bottes de foin et 3 336 palmiers».
La personne décédée est de la commune de Beni Bachir (Skikda), elle était âgée de 68 ans et est morte dans un incendie qui s’est déclaré dans un champ d’oliviers, est-il indiqué. D’importants dégâts ont été enregistrés dans cette même wilaya. Un communiqué de la Protection civile de Skikda, cité par le journal «El Bilad», rapporte, quant à lui, que deux personnes ont perdu la vie dans six feux de forêt. Dans la wilaya de Béjaïa, plus de cinq hectares de blé sur pied ont brûlé lundi après-midi, dans une ferme pilote de la circonscription d’Amizour, a indiqué la Protection civile. «Quasiment toute la récolte est partie en fumée», a précisé la même source dont les éléments, associés à ceux de la Conservation des forêts et de l’APC, sont intervenus avec de gros moyens pour sauver ce qui pouvait l’être encore et éviter que les flammes ne se propagent davantage dans cette région, pourvoyeuse de la plupart des biens agricoles de la wilaya, notamment les céréales, les fruits et les maraîchers. Dimanche dernier, sept hectares de blé ont été ravagés par le feu au niveau d’un champ à Draa El Mizan (Tizi Ouzou), a indiqué la Protection civile. L’intervention des pompiers a permis d’éteindre l’incendie dont l’origine n’a pas été indiquée et de sauver 34 hectares, a précisé la même source qui a invité les céréaliculteurs à prendre des précautions et des mesures préventives. Il s’agit, entre autres, de la réalisation de tournières autour des champs, prévoir des citernes ou réserves d’eau pour assurer la première intervention en cas d’incendie et 2 extincteurs (à poudre et à eau ) à installer sur les moissonneuses batteuses. Il est à préciser que les autorités publiques prennent très au sérieux le risque d’incendie. Des préparatifs ont été effectués et des campagnes de sensibilisation organisées à travers différentes wilayas du pays. Une campagne de sensibilisation sur les risques d’incendies de forêt et de récoltes a été lancée par les services de la Gendarmerie nationale de Bouira, a-t-on appris auprès du Groupement territorial de ce corps sécuritaire. A Alger, la Direction des forêts et de la ceinture verte a lancé une campagne de sensibilisation à travers l’envoi de SMS. Aussi, une large campagne de sensibilisation contre les feux de forêt a été lancée jeudi à Béjaïa, visant notamment les habitants des régions du chef-lieu de wilaya, d’Adekar, et d’El-kseur. A Mascara, la Conservation des forêts a mobilisé 16 brigades mobiles dotées de moyens de premières interventions, dans le cadre du plan de lutte de contre les incendies de forêt, activé depuis le début du mois de juin en cours.

Massi Salami

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img