3.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

Plusieurs dossiers ont été relancés: Benbouzid rencontre le syndicat des médecins spécialistes

Les rencontres entre le ministère de la Santé et les syndicats du secteur se poursuivent. Après le Snpsp, Abderrahmane Benbouzid s’est réuni, hier, avec des membres du Syndicat national des praticiens spécialistes de santé publique (Snpssp).
Lors de cette rencontre, le ministre a instruit les directions centrales concernées de relancer plusieurs dossiers, notamment ceux inhérents au Service civil et à la progression dans la carrière.
Les instructions du ministre ont porté également sur la situation des services de santé publique ouverts aux concours de chefferie de services hospitalo-universitaires, les textes d’application de la loi sur la santé, les primes d’intéressement, les concours des hospitalo-universitaires, l’IRG et la place du partenaire social dans la hiérarchie des actions ministérielles. Aussi, Benbouzid a instruit les directions centrales concernées à l’effet de relancer tous les dossiers exposés lors des réunions de la commission de suivi et de lui rendre compte de l’état d’avancement de chaque dossier. Les dossiers en question, apprend-on, concernent le jumelage et le parrainage, la place occupée par le partenaire social dans la hiérarchie des actions ministérielles et la prime d’intéressement. Le ministre lors de cette rencontre à laquelle a pris part le Secrétaire d’Etat chargé de la réforme hospitalière, Pr Ismail Mesbah, a exposé la situation socioprofessionnelle des travailleurs du secteur, l’évolution de la situation épidémiologique et les moyens et la stratégie mise en place pour la maîtriser et la gestion ainsi que les questions liées à l’amélioration des conditions de prise en charge des citoyens, a indiqué un communiqué du ministère. De son côté, Dr Mohamed Yousfi, président du Snpssp, a proposé au ministre de réactiver la commission mixte en vue de la concrétisation des engagements pris. Comme il a réitéré la disponibilité de son syndicat à «contribuer à tous les efforts permettant au secteur de se développer dans un climat favorable basé sur le dialogue, la concertation et la confiance», en comptant sur les efforts de l’Administration centrale en vue d’avoir le plus de visibilité sur les aspirations des praticiens spécialistes et les dossiers en instance. Lors de cette rencontre, les membres du bureau national du Snpssp ont évoqué «leurs préoccupations socioprofessionnelles ainsi que les défis auxquels ils font face sur le terrain». Ils se sont également «félicités du dialogue et de la concertation auxquels a appelé le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors du dernier Conseil des ministres», ajoute la même source. Faut-il rappeler que des appels à la grève avaient été lancés par des syndicats du secteur de la Santé. La satisfaction de revendications socioprofessionnelles, qui remonte pour certaines à plusieurs années, a été exigée. La situation aurait pu se corser d’autant que le bras de fer entre tutelle et représentants des travailleurs était inévitable. L’ouverture du dialogue entre les protestataires et le ministère devrait permettre de calmer les esprits et trouver des solutions aux problèmes posés.
Aomar Fekrache

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img