20.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Plusieurs départs de feu enregistrés: Inquiétante reprise des incendies de forêt

En période estivale, le risque d’incendie augmente, la hausse de la température est souvent liée à ce phénomène qui revient chaque année. En fait, les vagues de chaleur restent propices aux déclarations des feux de forêt, mais jeter un mégot de cigarette allumé aux abords d’une forêt, une bouteille en verre qui peut faire l’effet d’une loupe, allumer un feu… sont autant de facteurs pouvant déclencher un incendie incontrôlable.

Par Meriem Benchaouia

Chaque année, le patrimoine forestier part en fumée dans plusieurs wilayas du pays. Des milliers d’hectares sont ravagés par les feux de forêt. Tout le monde se souvient des terribles incendies qui avaient dévasté le nord de l’Algérie, notamment la Kabylie, l’été dernier. Des familles menacées, des forêts dévastées, des villages encerclés par les flammes et des habitants désespérés en fuite dans une atmosphère apocalyptique… Plusieurs wilayas ont basculé dans l’enfer en août dernier, prises au piège par les flammes. Cette année, la situation n’est pas aussi alarmante. Toutefois, plusieurs départs de feu ont été enregistrés dans certaines wilayas. Selon la Direction générale de la Protection civile (DGPC), onze foyers d’incendie ont été enregistrés depuis la matinée d’hier, à travers six wilayas du pays, dont un a été maîtrisé. «Nous avons enregistré depuis ce matin, 11 foyers d’incendie dans les wilayas de Béjaïa (3), Skikda (3), El Taref (2 dont 1 éteint), Oum el Bouaghi et Tipaza (un incendie chacune)», a déclaré le sous-directeur des statistiques et de l’information, le colonel Farouk Achour, précisant que les unités de la Protection civile sont parvenues à éteindre, samedi, «47 foyers d’incendie dans 12 wilayas». Les wilayas concernées par ces feux sont «Béjaïa (19), Sétif et Skikda (6), Jijel (4), El Taref (3), Tlemcen et Chlef (2) et Bouira, Tissimssilt, Tipaza, Constantine et Oum El Bouaghi (un incendie chacune)». Par ailleurs, le colonel Achour a fait savoir que la DGPC a enregistré, depuis le début du mois de juin à ce jour, «889 incendies de forêt et de maquis à travers les wilayas de Béjaïa, Sétif, Jijel et Skikda». Ces incendies ont ravagé, a-t-il précisé, «532,42 hectares de forêts, 668,50 hectares de maquis et 579,16 hectares de broussailles». «Un bilan qui a fortement baissé comparé à la même période de l’année dernière, et ce, grâce notamment au dispositif opérationnel mis en place», a-t-il noté. En effet, la DGPC a enregistré en 2021 «8 450 incendies et une perte de 10.029 hectares de forêts, 2 963 hectares de maquis et 3 673 hectares de broussailles», a expliqué le colonel Achour. Interrogé sur l’origine de ces incendies, le colonel Achour a fait savoir qu’il était difficile de se prononcer pour l’instant, n’écartant toutefois pas le facteur humain et la période caniculaire que traversent certaines régions du pays.

Le ministère de l’Agriculture appelle à une extrême vigilance
A cet effet, Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a appelé tous les intervenants dans la lutte contre les feux de forêt à hisser le niveau de vigilance et d’opérationnalité face à tout imprévu, rappelant le numéro vert 10-70 mis à leur disposition, indique un communiqué du même département. «Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural appelle tous les intervenants dans le cadre du plan national de prévention et de lutte contre les feux de forêt, aux niveaux central et local, à hisser le niveau de vigilance et d’opérationnalité en plaçant tous les appareils en état d’alerte pour intervenir face aux situations d’urgence tout au long de la saison estivale», précise la même source. «Le ministère appelle à l’intensification des patrouilles au niveau des forêts, dans le cadre de la mise en œuvre du plan national de prévention et de lutte contre les feux de forêt», ajoute le communiqué. Le ministère a également rappelé «à tous les citoyens et comités locaux des riverains, la nécessité de respecter les mesures préventives évoquées lors des campagnes de sensibilisation». A cet égard, le ministère a rappelé les communiqués rendus précédemment publics sur la prévention et la lutte contre les incendies, notamment durant la canicule prévalant ces derniers jours. Il a été fait référence aux communiqués du 7 août et du 17 juillet qui ont appelé au maintien de l’état d’alerte maximale en raison de la hausse des températures favorisant le déclenchement des feux de forêt, ainsi qu’au communiqué du 3 août relatif au respect de la décision de gel provisoire de la production de charbon et au respect des dispositions exceptionnelles relatives aux déplacements à l’intérieur et à proximité des espaces forestiers. Le ministère rappelle également le communiqué du 19 juin dernier qui a annoncé la mise en service d’un numéro vert pour signaler tout danger ou dépassement dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les feux de forêt, ainsi que le communiqué du 29 mai, à travers lequel le ministère de l’Agriculture a annoncé le gel provisoire de l’activité de production de charbon dans le cadre des dispositions visant à prévenir les incendies de forêts. Dans ce sens, le ministère a souligné que «la protection et la préservation des ressources forestières relèvent de la responsabilité de tout un chacun et nécessitent plus de prudence et de vigilance tout au long de la saison estivale».
M. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img