22.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Plus de 50 % ne sont pas acheminés vers des CET ou des décharges contrôlées: Tizi Ouzou : le casse-tête du traitement des déchets ménagers

La wilaya de Tizi Ouzou est confrontée au casse-tête de la prise en charge des déchets ménagers à travers de nombreuses communes, en raison de l’opposition de riverains à l’implantation de centres d’enfouissement technique (CET).

Par Hamid Messir
Dans les communes de Mizrana, Tigzirt, Iflissen, Boudjima, Souamaa, Ait Khelili, Imsouhal et Ain El Hammam, les autorités sont confrontées, depuis plusieurs années, à des oppositions de la part des habitants pour mettre en exploitation des CET afin de traiter les déchets ménagers. Une situation qui a provoqué la multiplication des dépotoirs, notamment en zones de montagne et aux abords des routes dans la RN 24 reliant Tigzirt et Iflissen à Azeffoune, selon les données fournies par la direction de wilaya de l’environnement. Et le nombre de communes de la wilaya non rattachées à aucun des trois CET exploités est encore plus élevé. Il s’agit, en plus de celles précitées, de Ait Chafaa, Akerrou, Draa Ben Khedda, Tadmait, Tirmitine, Ait Yahia Moussa, M’Kira, Tizi Ghenif, Maatkas, Ain Zaouia, Frikat, Bounouh, Assi Youssef, Mechtrats, Souk El Thenine, Ait Bouadou, Agouni Gueghrane, Ait Mahmoud, Beni Aissi, Ait Toudert, Ait Boumahdi, Iboudrarene, Yatafene, Larbaa Nath Irathen, Ait Ouamalou, Ait Agouacha, Beni Yenni, Ain El Hamam, Abi Youssef, Iferhounene et Ililten. Alors que les communes de Beni Douala et Beni Zemenzer ont créé leurs propres décharges contrôlées. Les CET fonctionnels, à savoir ceux de Oued Fali et de la ville de Tizi Ouzou, prennent en charge, selon la même source, les déchets générés par les populations de pas moins de 23 communes des 67 communes de la wilaya, alors que les trois autres CET de Ouacifs, Draa El Mizan et Boghni n’accueillent que les déchets des six communes de rattachement au lieu de 22 pour lesquelles ils ont été initialement créés. Ces CET assurent le traitement de 450 tonnes par jour, alors que la production totale de la wilaya de Tizi Ouzou dépasse les 1 000 tonnes, selon la direction de l’environnement. Les autorités et les habitants sont plus jamais interpellés pour remédier à cette situation aux conséquences désastreuses pour l’environnement, afin que cette importante quantité de déchets ménagers jetés dans la nature soit collectée et traitée, à commencer par la levée des oppositions des riverains à la réalisation de nouveaux CET ou encore augmenter la capacité d’exploitation des CET de Ouacifs, Boghni et Draa El Mizan et atténuer un tant soit peu la forte pression sur celui de la ville du chef-lieu de wilaya.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img