19.9 C
Alger
mardi 27 septembre 2022

Plus de 4 000 personnes arrêtées en un mois: La criminalité sévit toujours dans la capitale

Malgré les efforts déployés par les autorités pour remédier aux problèmes de sécurité qui hantent les citoyens depuis des années, les actes d’agressions, de vols et de crimes sont toujours nombreux. La criminalité prend des proportions alarmantes dans certaines villes algériennes, au point de devenir l’une des principales causes d’inquiétudes des citoyens.

Par Meriem Benchaouia

Devant un taux qui monte en flèche, une délinquance qui fait l’éloge de la presse et des faits divers traumatisants qui font les gros titres des journaux, la situation semble inquiétante, en attestent les chiffres des services de sécurité. En effet, la criminalité est en train de plonger la société dans la peur et l’insécurité. Vols, agressions physiques, trafic de drogues, meurtres, sont autant de délits enregistrés par les services de l’ordre. Devenant ainsi un véritable phénomène de société, le taux de criminalité augmente de plus en plus. Cette recrudescence alarmante est observée dans plusieurs régions du pays, même les zones reculées ne sont pas épargnées. En effet, les cas enregistrés par la police, à travers le territoire national, les faits journellement exposés sur les colonnes des quotidiens nationaux d’information démontrent l’ampleur du fléau. L’éradication du phénomène n’est certainement pas pour demain. Pourtant, les autorités mènent une lutte implacable et sans merci à travers plusieurs régions du pays. Un combat ininterrompu contre toute forme d’atteinte au pays : la lutte contre le crime reste une priorité majeure. Effectivement, les services de Sûreté de la wilaya d’Alger ont élucidé, durant le mois de juin dernier, 3 500 affaires criminelles qui se sont soldées par l’arrestation de 4 005 suspects, dont
1 913 individus impliqués dans des affaires de détention et de consommation de drogue et de psychotropes, a précisé la même source. Les mêmes services ont traité 1 821 affaires impliquant 1 913 individus et saisi 11.22 kg de cannabis, 26 382 comprimés psychotropes et une quantité d’héroïne et d’opium et de substance sédative. Concernant les affaires de port d’armes blanches prohibées, les services de Sûreté d’Alger ont traité 267 affaires impliquant 270 individus qui ont été déférés devant les juridictions compétentes. Dans ce cadre, 10 individus ont été placés en détention préventive. En outre, ces services ont élucidé 921 affaires relatives à l’atteinte aux personnes et 1 194 affaires relatives à l’atteinte aux deniers et biens. S’agissant des délits et crimes contre la famille et les mœurs, les services de Sûreté de la wilaya d’Alger ont traité 22 affaires et élucidé par ailleurs 437 affaires relatives aux crimes et délits contre la chose publique, outre 199 affaires relatives aux crimes économiques et financiers et 61 affaires liées à la cybercriminalité. Pour sa part, la police générale et de la réglementation a effectué, durant la même période, 8 414 opérations de contrôle des activités commerciales réglementées, soldées par 44 décisions de fermeture émises par les autorités compétentes. Par ailleurs, les services de la Sûreté publique de la wilaya d’Alger ont enregistré, le mois dernier, 31 accidents de la route, ayant fait 5 morts et 35 blessés. Les mêmes services ont imputé la majorité de ces accidents, en premier lieu, au non-respect du code de la route. Aussi, 9 849 infractions routières ont été enregistrées suite auxquelles les mêmes services ont procédé au retrait de 4 311 permis de conduire. Les services de la Sûreté publique de la wilaya d’Alger ont également effectué 408 opérations de maintien de l’ordre, outre le transfert de 578 personnes sans-abri. Par ailleurs, la Sûreté d’Alger a reçu, le mois passé, 49 115 appels téléphoniques via le numéro vert (1548) et celui du secours 17, en sus de 1 242 appels sur le numéro 104.
M. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img