19.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Plus de 23 quintaux de kif traité saisis en une semaine: Le Maroc continue d’inonder l’Algérie de cannabis

Aussi bien dans les grandes villes que dans la campagne, le fléau de la drogue prend de l’ampleur.
Les dealers se multiplient et les consommateurs aussi. Malgré les efforts de l’Etat, les quantités de résine de cannabis et d’autres stupéfiants saisis ne cessent d’augmenter et les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Par Meriem Benchaouia

Plus que jamais, le pays est submergé de drogue provenant essentiellement du Maroc voisin. En effet, la drogue marocaine continue d’inonder le territoire algérien. C’est ce qui ressort du bilan opérationnel de l’Armée nationale populaire rendu public hier. Selon le MDN, des tentatives d’introduction de plus de 23 quintaux de kif traité, à travers les frontières avec le Maroc, ont été déjouées par des détachements de l’Armée nationale populaire au cours de la période du 19 au 25 janvier. Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et «en continuité des efforts intenses visant à contrecarrer le fléau du narcotrafic dans notre pays», des détachements combinés de l’ANP, en coordination avec les différents services de sécurité au niveau des territoires des 2e et 3e Régions militaires, «ont arrêté 13 narcotrafiquants et ont déjoué des tentatives d’introduction de quantités de drogues, à travers les frontières avec le Maroc, s’élevant à 23 quintaux et 15 kilogrammes de kif traité», a précisé, hier, un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Vingt autres narcotrafiquants ont été arrêtés, 148 kilogrammes de la même substance et 166 857 comprimés psychotropes ont été saisis lors de diverses opérations exécutées à travers les autres Régions militaires», ajoute le communiqué. Par ailleurs, dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’ANP «ont arrêté cinq éléments de soutien aux groupes terroristes dans des opérations distinctes à travers le territoire national, tandis qu’un autre détachement de l’ANP a découvert, lors d’une patrouille de reconnaissance à Bordj Badji Mokhtar (6e RM), une cache contenant 7 systèmes de contrôle de détonation à distance, une grenade, 9 chaînes de munitions, des capsules de détonation, en plus de 285 balles de différents calibres». De même, 10 casemates pour terroristes et 2 bombes de confection artisanale ont été découvertes et détruites lors d’une opération de recherche et de fouille à Tizi-Ouzou et Boumerdès. D’autre part, des détachements de l’ANP «ont intercepté, à Tamanrasset, In Guezzam, Bordj Badji Mokhtar, Djanet et Tindouf, 91 individus et saisi 19 véhicules, 151 groupes électrogènes, 105 marteaux piqueurs, 13 détecteurs de métaux, des quantités d’explosifs, des outils de détonation et d’autres équipements utilisés dans des opérations d’orpaillage illicite, ainsi que 62 tonnes de mélange d’or brut et de pierres, alors que 7 fusils de chasse, 3 pistolets automatiques, 105,5 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande et 22 120 unités de tabac ont été saisis à In Guezzam, Ouargla, El-Oued, Biskra, In Amenas, Mila et M’sila». Dans le même contexte, les gardes-frontières «ont déjoué des tentatives de contrebande de quantités de carburants s’élevant à 7 149 litres à Tébessa, El-Tarf et Souk Ahras, alors que 239 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été appréhendés à Djanet, Tlemcen, Tindouf et Béchar». Ces opérations, s’inscrivant «dans la dynamique des efforts continus dans la lutte antiterroriste et contre la criminalité organisée multiforme», ont permis d’aboutir à des «résultats de qualité qui reflètent le haut professionnalisme, la vigilance et la disponibilité permanente de nos Forces armées à travers tout le territoire national», souligne le communiqué.

M. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img