22.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Pluies : Inondations et embouteillages monstres à Alger

Comme à chaque journée pluvieuse, la capitale devient une immense piscine. Hier, les fortes pluies qui se sont abattues sur plusieurs wilayas du pays, notamment Alger, ont provoqué des inondations mais aussi d’énormes embouteillages sur de nombreux axes routiers.

Par Thinhinene Khouchi

Le scénario ne change pas. A chaque chute de pluie, les routes sont coupées et inondées. Hier, les automobilistes ont passé une rude journée sur les routes. À cause de la pluie, des embouteillages monstres ont étaient signalés au niveau de plusieurs axes routiers. Au niveau de la route reliant Bab El Oued à Chevalley, les automobilistes ont passé des heures à attendre avant de pouvoir en sortir. La situation était similaire à Beni Messous et Bouzaréah. En outre, les deux principaux axes routiers d’Alger, les rocades nord et sud, n’ont pas été épargnées. De longues files de voitures se sont constituées et la circulation était par moments complètement bloquée. Selon des images et vidéos publiées sur les réseaux sociaux, notamment par la page spécialisée Info Trafic Algérie, tout le centre-ville de Birkhadem était submergé d’eau. Les conducteurs avaient du mal à circuler. Sur la route N°1 en allant vers Blida, la circulation était également difficile à cause des flaques d’eau sur l’autoroute, notamment au niveau de la nouvelle cité d’El Malha. Des perturbations ont aussi été signalées à Aïn Benian, Ain Naadja, Oued Ouchayeh, Baba Hassan et d’autres quartiers de la capitale où les routes étaient complètement inondées. Des mares d’eau se sont formées sur la route reliant Ben Aknoun et Ain Allah. Malheureusement, ces quantités de pluie tombées en quelques heures ont révélé la grande vulnérabilité des voies d’écoulement des eaux pluviales et des réseaux d’assainissement qui se sont avérés insuffisants pour les absorber. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la wilaya d’Alger avait indiqué que «les précipitations de ces derniers jours sont inhabituelles. Pour cause, la région d’Alger a reçu depuis octobre dernier plus de la moitié de sa moyenne annuelle de pluie». En outre, il est à noter que les désagréments des mauvaises conditions climatiques ne se sont pas limités à la perturbation du trafic routier seulement. Des accidents ont été signalés et des glissements de terrain ont été enregistrés notamment au Frais Vallon, route menant à Chevalley. Certains établissements scolaires ont même libéré les étudiants. C’est le cas de l’Ecole supérieure des enseignants de Bouzaréah qui a décidé de libérer les étudiants, leur demandant de ne pas revenir vu l’ampleur des eaux et la fermeture des routes menant à l’école.

T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img